Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Bonjour à tous,

Over-blog a fait des siennes donc je n'ai plus mon ancienne page de présentation.

On va donc en profiter pour la réactualiser et la refaire de façon plus concise.

Né en 1970, j'ai la chance d'assouvir ma passion à savoir l'astronomie. Sur ce blog seront présentés mes travaux et mes observations. Le fait de voir l'infiniment grand ne m'empêche pas d'observer le monde du petit lors de mes sorties naturalistes et avec l'aide de ma loupe binoculaire.

Quand  l'hiver maussade est là, le kit de robotique Lego Mindstorms NXT permet de patienter en construisant et en programmant.

J'ai de la chance d'être aidé dans tous ces domaines par mon épouse Marjorie que ce soit retouche d'images sous Photoshop, prises de photos naturalistes et débug des robots !! Ma fille et mon fils mettent aussi à leur niveau la main à la pâte :)

Je n'oublie pas aussi tous mes amis qui m'ont aidé, m'aident et m'aideront dans ces divers domaines. Je les en remercie tous.

Merci aussi aux fidèles abonnés de mes articles, la rubrique newsletter à gauche est là pour cela pour les nouveaux.

Le BLOG est organisé par catégories :

- Images et comptes rendus d'observation astronomiques : les archives et les images de mes observations astronomiques

- Dernières images : mes productions de l'année en astronomie.

- Sous la loupe binoculaire : mes images faites avec ma loupe et les comptes rendus de sortie naturalistes.

- Tutoriaux et informations : plus de 90 tutoriaux, informations sur l'astronomie, son imagerie. Utiliser à profit l'outil recherche de ce blog pour trouver votre bonheur.

- Etoiles doubles : tout sur les étoiles doubles et leurs mesures.

- Mindstorms NXT - Robotique : tout sur la robotique ludique dédié au LEGO Mindstorms NXT.

- Station météo ws3600 : mes relevés de station météo mensuels à Noisy le Grand et quelques astuces sur cette station (catégorie close suite à station météo HS)

- Divers : et bien divers mais une mise au point importante pour une prise de contact.

Amicalement.

Recherche

Archives

2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 21:47

Bonjour à tous,

L'entorse platrée de mon épouse et ma santé encore fragile ne m'ont pas permis d'observer le Soleil aujourd'hui (enfants et école, courses diverses et variées :) . Je poste donc à ce jour ma dernière image prise dans le monde du petit ( journée du 27 en compagnie de Didier Favre et de sa peitte famille).

Une autre vue de cette araignée montrant plus de détails au niveau des pattes et des sacs spermatiques.

Ce Pholcus m'a permis de faire des essais sur la profondeur de champ.

Je cite un site web dédié à la photo (http://www.cours-photophiles.com/index.php?option=com_content&task=view&id=5&Itemid=18 pour la tartine intégrale).

On remarquera que :

plus on est près du sujet, moins grande sera la profondeur de champ et
plus le sujet est éloigné, plus grande sera la profondeur de champ.

Les sujets éloignés (plus de 3 mètres) offrent toujours beaucoup de
profondeur de champ. Si vous désirez obtenir des effets de flou derrière ou
devant un sujet, il faut que la scène offre des plans à des distances
inférieures à trois mètres.

 PROFONDEUR DE CHAMP : AGIR SUR L'OBJECTIF

Nous allons voir comment modifier la profondeur de champ en réglant son
objectif et quels sont les paramètres qui vont modifier celle-ci. Il s'agît
essentiellement de l'ouverture.

 POURQUOI LA PROFONDEUR DE CHAMP VARIE AVEC L'OUVERTURE?

Le contrôle du diaphragme détermine la quantité de lumière qui atteint le
film mais aussi LA PROFONDEUR DE CHAMP.

Plus l'ouverture est fermée, plus les rayons lumineux forment un angle aigu,
et plus le cercle formé sur la pellicule est petit, donc net.

Une grande ouverture (f: 2) donnera peu de profondeur de champ et une petite
ouverture (f: 22) donnera une plus grande profondeur de champ.

IL FAUT RETENIR QUE :

point 1 :Si le diaphragme augmente (c'est-à-dire passer de f 2 à f 16) la
profondeur de champ augmente.

point 2 : Si la focale diminue (c'est-à-dire passer de 50mm à 24mm) la
profondeur de champ augmente.

Si la distance de mise au point augmente (passer de 3m à l'infini) la
profondeur de champ augmente.

Fin du discours officiel, je reprends le clavier :)

J'ai eu donc pour idée : de retravailler en manuel mise au point à l'infini (point 3), de diminuer la focale donc au niveau du Coolpix, juste zoomer pour virer le vignettage et grossir en utilisant le zoom de la loupe,( point 2),travailler à F 9.9(point 1) , max du CoolPix en sachant que cela va être bonbon pour les temps de pose...
 
Toutefois, je ne sais ce que cela va donner car mes meilleures images ont été en mode macro mais imposible de débrayer cet autofocus dans ce mode.

Et bien au vu des essais : cela ne s'en tire pas trop mal en manuel. Je vous laisse comparer l'ouverture entre les photos du Pholcus et les précédentes :)

Voici les réglages :

Nikon Coolpix 4500.
RAW (12bits)
Taille d'image initiale : 2288*1708
Couleur
Focale : 17.1 mm
Mode : Manuel
Mode de mesure : Multizones
Exposition : 1/8 seconde
Ouverture : 10.2
Correction d'exposition : O IL
Balance des Blancs : Auto
ISO : 100
Netteté : Désactivé.
Réduction du bruit : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 50 % de la taille d'origine et renforcement 10 pixels à 30 %.

A titre indicatif, c'est grossi 90 fois environ.
Amicalement.

Repost 0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 22:35

Bonjour à tous,

Nous passons à une autre arachnide, un mâle Pholcus Phalangoides (je ne peux que conseiller la lecture des numéros 54 et 55 de La Hulotte, ils disent même comment en élever, la capture de chasse est impressionnante à regarder !).

Le mâle dans La Hulotte est appelé Pholcus Boxeur à cause des sacs spermatiques en forme de gants de boxe en haut de l'image.

Le mâle dépose une goutte de sperme sur sa toile et l'aspire ensuite dans ces sacs qui se remplissent.
Une fois ceci fait, pour les deux, il ne s'alimentera plus et va rechercher une femelle pour s'accoupler.

Le nom Pholcus est tiré du grec qui signifie loucheur à cause de la bizarre disposition de ses yeux, regroupés 3 par 3 sur le devant de la tête ( les " gros points noirs ").

La partie allongée en bas constitue l'abdomen rattaché au céphalothorax ( partie où se trouvent les yeux et les sacs).
Nous voyons une partie des pattes très longues, l'ensemble de ces dernières mis bout à bout pouvant mesurer plus de 30 centimètres soit 40 fois la longueur du corps....

J'aborderais dans la prochaine image les essais au niveau photographique entre nouveau menu et profondeur de champ :)

Une photo pas facile car l'animal est vivant et bouge  ( relaché à l'issue de l'observation) et se trouvant au fond de la boite plastique....

Voici les réglages :

Nikon Coolpix 4500.
RAW (12bits)
Taille d'image initiale : 2288*1708
Couleur
Focale : 15.3 mm
Mode : Manuel
Mode de mesure : Multizones
Exposition : 1/4 seconde
Ouverture : 9.7
Correction d'exposition : O IL
Balance des Blancs : Auto
ISO : 100
Netteté : Désactivé.
Réduction du bruit : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux,  puis réduction à 50 % de la taille d'origine,recadrage et renforcement 10 pixels à 30 %.

A titre indicatif, c'est grossi 75 fois environ.
Amicalement.

Repost 0
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 21:53

Bonjour à tous,

Nous passons au monde microscopique avec un peu d'histologie végétale et un grand classique à savoir la coupe transversale de la tige de lierre.

J'ai rencontré une difficulté à savoir un problème de colorisation au carmino-vert de Mirande , double coloration verte et rouge.
Quand on regarde mon image, c'est bien bleu !!!!

Ce colorant avec quelques autres produits peuvent être achetés à Pierron ( www.pierron.fr ) et quelques autres à la maison de l'astronomie ( www.maison-astronomie.com).

Voici mon protocole mais sous réserve !!


- Mes CT de tige de lierre fraiche coupés au microtome sont mises dans du Dakin pour éclaircir,
rincage à l'eau distillée quand blanc et annulation de l'hypochlorite de
sodium par une bonne coupelle d'eau distillée et 5 gouttes d'acide acétique.

Une fois fait , rincage à l'eau distillée.

Autre coupelle , eau distillée et vingt gouttes environ de carmino vert de
Mirande de Pierron ( aucune idée de leur concentration !) qui me donne une
teinte bien bleutée de la solution finale.

Je laisse dedans 1 à 2 minutes , rincage  à l'eau distillée et montage en temporaire.

J'ai laissé deux heures: rien de plus.

J'ai contacté mon ami Marcel et posté sur le forum de Mikroscopia mais on cherche toujours...

J'essayerai de faire des essais ce week end sur une CT de nervure.

Le pourtour épais est de la cuticule, les cellules larges sont du parenchyme. Les parties plus colorées plus ramassées au nombre de 7 sont les vaisseaux libero ligneux. C'est eux qui donnent en outre la rigidité à la tige.Le parenchyme est censé être en rouge et le reste en vert ......

Le coté droit flou vient que la coupe au microtome n'a pas été parfaitement plane et les ronds sont des bulles d'air.
La technique est encore perfectible ;)

Voici les réglages :

Nikon Coolpix 4500.
RAW (12bits)
Taille d'image initiale : 2288*1708
Couleur
Focale : 14.6 mm
Mode : Macro
Mode de mesure : Multizones
Exposition : 1/24.9 seconde
Ouverture : 3.3
Correction d'exposition : O IL
Balance des Blancs : Auto
ISO : 100
Netteté : automatique.
Réduction du bruit : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 50 % de la taille d'origine.

A titre indicatif, c'est grossi 100 fois environ.
Amicalement.

Repost 0
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 21:02

Bonjour à tous,

Une image d'une griffe de Scorpion Buthus Occitanus ramené de mon grand père d'Afrique du Nord (cela remonte à des années pas loin de 20 ans !).

Désolé pour le flou ,la vitre épaisse n'aide pas...


Voici les réglages :

Nikon Coolpix 4500.
RAW (12bits)
Taille d'image initiale : 2288*1708
Couleur
Focale : 30 mm
Mode : Macro
Mode de mesure : Multizones
Exposition : 1/6.9 seconde
Ouverture : 4.9
Correction d'exposition : O IL
Balance des Blancs : Auto
ISO : 100
Netteté : automatique.
Réduction du bruit : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 33 % de la taille d'origine et rotation à 180° pour avoir la griffe en bas.

A titre indicatif, c'est grossi 90 fois environ.
Amicalement.

 

Repost 0
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 21:05

Bonjour à tous,

Une image plus originale de l'intérieur d'une écorce ramassée il y a plus de vingt ans en forêt savoisienne.

La suite est librement inspirée du numéro 38 de la Hulotte, cela concerne nos amis scolytes et plus particulièrement les IPS typographes.

La femelle creuse et apparait au niveau du "gros" trou à gauche, elle va creuser ensuite constituant la galerie principale. De chaque coté, à intervalles réguliers, elle va pondre un oeuf. Ce dernier va éclore et donner naissance à une larve qui va manger ce qu'il y a devant elle.

Les différentes larves vont donc constituer des galeries parallèles qui vont en s'élargissant progressivement (ceci indique que la larve grossit/grandit).

Voici les réglages :

Nikon Coolpix 4500.
RAW (12bits)
Taille d'image initiale : 2288*1708
Couleur
Focale : 13.5 mm
Mode : Macro
Mode de mesure : Multizones
Exposition : 1/35,4 seconde
Ouverture : 3.2
Correction d'exposition : O IL
Balance des Blancs : Auto
ISO : 100
Netteté : automatique.
Réduction du bruit : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 33 % de la taille d'origine.

A titre indicatif, c'est grossi 25 fois environ.
Amicalement.

Repost 0
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 21:27

Bonjour à tous,

J'ai mis mon Coolpix 4500 en mode Raw, la bidouille habituelle ( je rappele
que ce mode n'est pas natif sur le Coolpix 4500 ) et ma carte de 256 Mo ( à
l'époque du transit de Vénus en 2004, il n'y avait pas beaucoup mieux en
carte :)
Bref, parti pour mes essais avec mes 4.5 Megapixels :))

L'adaptateur de Stéphane est nickel, plus qu'à déclencher, l'appareil n'est
plus tenu à la main et en zoomant légèrement au niveau de l'APN, je
m'affranchis du vignettage.

Ont été observés des cailloux, des cheveux, une éponge double face ( très
rigolo !), encore des phasmes, une noisette, une graine de tournesol, un
grain de mais, une écorce mangé par des scolytes ( cf La HUlotte N°38 cf www.lahulotte.fr) et mon scorpion sous vitre.
Nous avons repris les coupes bio et les tiges mais des soucis de
colorisation se posent, je me renseigne !!

Le mode RAW avec Iris est largué pour les couleurs et pas rattrapable pour
les niveaux. J'ai mis donc à jour après recherche Internet mon Nikon View 5
en version 6.2.7 qui a un plug in photoshop pour ouvrir les NEF et là une
subtilité qui m'a embeté un moment !! Il faut faire ouvrir sous ,
sélectionner Nikon Nef, faire un zoom à 50 % pour qu'il accepte d'ouvrir
l'image !!! Mais pas Photo avec la jpeg fine , vachement moins bruitée et
une dynamique des couleurs qui est bonne.

Voici ce que me dit Guy du mode RAW (NEF) du Coolpix.

Je cite et c'est instructif :

Attention de ne pas tomber dans les idées reçues, le RAW n'a rien à voir
avec le bruit qu'il peut y avoir !!! Si tu as l'impression de pouvoir plus
accentuer une image raw c'est simplement parce que le raw est plus flou
qu'un autre format. Pourquoi ? quand tu n'es pas en format raw, l'appareil
photo règle lui même le format raw (l'image brute) selon les réglages
déterminés dans tes préférences et l'enregistre en jpg ou en tif... Souvent
on a accès à un menu qui nous demande si on veut une image douce, nette ou
très nette, l'apn règle comme on lui dit, il règle les niveaux des couches
et fait une accentuation. La photo qu'il te rend est déjà accentuée, c'est
sûr qu'une 2e accentuation derrière apportera plus de bruit. L'avantage du
raw c'est d'avoir un format brut et de faire soi-même les réglages des
niveaux et de l'accentuation c'est tout. Le bruit, lui est lié au rapport
vitesse d'obturation/luminosité. Pour exemple regarde les images de ciel
profond, c'est typique, sur une galaxie tu vas avoir le coeur  (qui lui est
lumineux) bien soft, par contre les bras sombres ou la limite entre la
galaxie et le fond de ciel qui sera bruitée, si tu montes les niveaux, le
fond de ciel sera bruité lui aussi car très sombre. Pour que l'image ne soit
pas bruitée il faut poser plus longtemps, raw ou pas ! L'addition d'images
permet dans une certaine mesure d'ajouter du temps de pose et donc de
réduire le bruit.

Guy lors de mes derniers essais m'a demandé de photographier un oeil de phasme.
Un phasme Morose qui agonisait m'a permis de mettre l'éclairage à fond car sinon ils fuient , trop chaud et
lumineux !!!! Pris aussi à 90 fois.


Voici les réglages :

Nikon Coolpix 4500.
RAW (12bits)
Taille d'image initiale : 2288*1708
Couleur
Focale : 28.9 mm
Mode : Macro
Mode de mesure : Multizones
Exposition : 1/4 seconde
Ouverture : 4.8
Correction d'exposition : O IL
Balance des Blancs : Auto
ISO : 100
Netteté : automatique.
Réduction du bruit : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 50 % de la taille d'origine.

A titre indicatif, c'est grossi 90 fois environ.
Amicalement.

 

Repost 0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 22:47

Bonjour à tous,

Il s'agit d'une femelle Phrixotrichus Roseus qui vient du Chili.
Le corps fait 5 cm, avec les pattes compter 13 cm :)

Il s'agit toujours d'une mue.
Nous voyons la partie ventrale avec en haut les crochets ( on ne peut pas les rater, penser aux grillons qui servent de casse-croute à la mygale...) liés aux chélichères.
A la naissance des chélichères, nous avons le labium et plus bas dans le prolongement, nous avons le sternum.
Nous voyons ensuite les 8 hanches des pattes et les 2 des pédipalpes, viennent ensuite les trochanter puis ensuite, visibles surtout en haut les fémurs.
On voit que la mygale est particulièrement poilue.

Voici les réglages :

Mode Macro

Exposition : 1/6

Ouverture : 3.0

ISO : 100

Distance focale : 11.6 mm

Balance des blancs : Auto.

Netteté : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 50 % de la taille d'origine.

Voici les réglages :

Mode Manuel

Exposition : 1/8

Ouverture : 3.5

ISO : 100

Distance focale : 16.2 mm

Balance des blancs : Auto.

Netteté : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 33 % de la taille d'origine.

A titre indicatif, c'est grossi 20 fois environ.
Amicalement.

 

Repost 0
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 19:34

Bonjour à tous,

Retournons aux phasmes. Voici un oeuf de phasme avec sa curieuse protubérance jaunatre en bas ( je n'ai pas réussi à trouver d'où elle venait et qu'elle était son utilité ...). C'est à ce niveau que toute la partie basse part et que le bébé phasme sort de son oeuf.
 
Voici les réglages :

Mode Manuel

Exposition : 1/19

Ouverture : 3

ISO : 100

Distance focale : 11.6 mm

Balance des blancs : Auto.

Netteté : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 25 % de la taille d'origine.

A titre indicatif, c'est grossi 90 fois environ.
Amicalement.


Repost 0
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 22:33

Bonjour à tous,

Il s'agit cette fois-çi des stomates qui se trouvent à la face inférieure des feuilles. Mais là, pas réussi à l'identifier, cette feuille trouvée dans mon ascenceur !
Les stomates sont le lieu des échanges gazeux pour la plante.
Ce sont les petits ronds visibles de la photo, les traits plus épais sont tout simplement les nervures !
Là, c'est limite limite pour la lumière malgré les 80 LED blanches. Toutefois, on ne peut pas dire qu'on croule sous la lumière du jour en hiver....cela ne doit pas aider aussi.
 
Voici les réglages :

Mode Manuel

Exposition : 1/8

Ouverture : 3.5

ISO : 100

Distance focale : 16.2 mm

Balance des blancs : Auto.

Netteté : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 33 % de la taille d'origine.

A titre indicatif, c'est grossi 90 fois environ.
Amicalement.


Repost 0
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 21:55

Bonjour à tous,

Dans les années 1993-1997, j'ai elevé quelques mygales adultes dont j'ai toujours gardé les exuvies (les mues pour faire plus simple !)

C'est le moment , dix ans après de les regarder plus près.

Il s'agit d'une femelle Phrixotrichus Roseus qui vient du Chili.
Le corps fait 5 cm, avec les pattes compter 13 cm :)
C'est une espèce docile très facile à élever mais attention la legislation a changé maintenant, il faut être capacitaire pour pouvoir en avoir chez soi !
Pour les curieux : un bon point d'entrée est l'association dont j'ai fait partie à savoir le GEA - le groupement d'Etudes des Arachnides.
http://gea.free.fr/

Nous voyons la partie dorsale en creux à savoir le céphalothorax, les cavités étant tout simplement les emplacements où passent les pattes sans oublier les deux pédipalpes correspondant aux deux emplacements du haut.

Tout en haut au milieu se distingue les deux chélicères !


Pour ceux qui suivent, on a bien 8+2=10 emplacements.


Voici les réglages :

Mode Macro

Exposition : 1/9

Ouverture : 3.2

ISO : 100

Distance focale : 14 mm

Balance des blancs : Auto.

Netteté : désactivé.

Résolution : 300 dpi par pouce.

Sous Photoshop CS 2, réglages des niveaux puis réduction à 50 % de la taille d'origine.

Le mode macro est celui qui m'a donné les images les plus dynamiques mais impossible de débrayer dans ce mode ce fichu autofocus !!

A titre indicatif, c'est grossi 20 fois environ.
Amicalement.

Repost 0