Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Bonjour à tous,

Over-blog a fait des siennes donc je n'ai plus mon ancienne page de présentation.

On va donc en profiter pour la réactualiser et la refaire de façon plus concise.

Né en 1970, j'ai la chance d'assouvir ma passion à savoir l'astronomie. Sur ce blog seront présentés mes travaux et mes observations. Le fait de voir l'infiniment grand ne m'empêche pas d'observer le monde du petit lors de mes sorties naturalistes et avec l'aide de ma loupe binoculaire.

Quand  l'hiver maussade est là, le kit de robotique Lego Mindstorms NXT permet de patienter en construisant et en programmant.

J'ai de la chance d'être aidé dans tous ces domaines par mon épouse Marjorie que ce soit retouche d'images sous Photoshop, prises de photos naturalistes et débug des robots !! Ma fille et mon fils mettent aussi à leur niveau la main à la pâte :)

Je n'oublie pas aussi tous mes amis qui m'ont aidé, m'aident et m'aideront dans ces divers domaines. Je les en remercie tous.

Merci aussi aux fidèles abonnés de mes articles, la rubrique newsletter à gauche est là pour cela pour les nouveaux.

Le BLOG est organisé par catégories :

- Images et comptes rendus d'observation astronomiques : les archives et les images de mes observations astronomiques

- Dernières images : mes productions de l'année en astronomie.

- Sous la loupe binoculaire : mes images faites avec ma loupe et les comptes rendus de sortie naturalistes.

- Tutoriaux et informations : plus de 90 tutoriaux, informations sur l'astronomie, son imagerie. Utiliser à profit l'outil recherche de ce blog pour trouver votre bonheur.

- Etoiles doubles : tout sur les étoiles doubles et leurs mesures.

- Mindstorms NXT - Robotique : tout sur la robotique ludique dédié au LEGO Mindstorms NXT.

- Station météo ws3600 : mes relevés de station météo mensuels à Noisy le Grand et quelques astuces sur cette station (catégorie close suite à station météo HS)

- Divers : et bien divers mais une mise au point importante pour une prise de contact.

Amicalement.

Recherche

Archives

7 mars 2005 1 07 /03 /mars /2005 00:00

Bonjour à tous,

Bon , les réglages webcam , la base des doubles commencent à se dégrossir :))

On va essayer de creuser tout doucement. Je n'expliquerai pas ici le fonctionnement du logiciel freeware REDUC que vous pourrez avoir en contactant Florent Losse via son site présent sur ce blog. Son tutorial est bien fait et comme c'est le créateur de ce logiciel , il le connait bien :)))

J'ai précisé l'importance de la monture EQUATORIALE , il faut maintenant préciser l'importance de la MISE EN STATION soit par KING ( beaucoup plus facile avec l'Etoile Polaire ) soit par Bigourdan utilisé par votre serviteur sur son balcon orienté est - sud est. C'est ELLE qui va déterminer la justesse des valeurs des mesures pour la Position angulaire ( notre fameux théta ).

La table équatoriale avec un instrument Goto à l'origine Alt- Azimutale n'est pas une sinécure , merci au magasin le Télescope et la liste francophone Nexstar pour leur aide.

Voila par exemple la procédure pour ma dernière observation :


- Vérification suite aux indications de Jacques André pour mon repérage au méridien qui était correcte mais un bon delta quand même. On a affiné et refait les marques. En clair , ma table équatoriale doit être le plus précisement possible au sud , aidé par un pied du Nexstar donc au nord. Pour savoir le sud , une bonne méthode est d'avoir l'heure du passage au méridien d'une étoile et d'observer sa position dans le ciel , des logiciels astronomiques donnent ces renseignements.
- Réglage du flip mirror , pas de souci particulier , prendre son temps ,
config au foyer  , oculaire réticulé de 25 mm et webcam NB 1/4.
- Orientation de la webcam , moteur arreté et on tourne , aide avec le
réticule d'Astrosnap afin que le déplacement de l'étoile corrresponde à un déplacement horizontal : ce sera aussi d'autant plus facile pour le déplacement avec la raquette de commande.

Et là on attaque Bigourdan.

On fait les manips et donc mon étoile ne bouge pas en 50 secondes au moins ,
Azimut réglé.

Repérage de l'est ( 6 heures du méridien ) plus difficile car le printemps
pas top question étoiles brillantes et repères , surtout vu la Lune
actuelle.
Je pense être bon , aider par Skytools , on fait Bigourdan avec une étoile à
+20 mais je crois qu'avec une étoile brillante , je pourrais monter plus
haut .. là , elle tient 25 secondes , ce sera à affiner donc mais bon pour
la première on n'est pas mal pour la latitude.

Selon Florent , une BONNE mise en station compatible avec des doubles doit faire que cela ne bouge pas pendant 2 à 3 MINUTES , je suis loin encore du compte !!!!

Une confirmation de cette mise en station peut se faire en faisant deux acquisitions d'étoiles de référence appellées donc étoiles étalons et de mesurer l'une par rapport à l'autre , la précision des mesures indiquera indirectement la valeur de la mise en station.

Je suis donc actuellement à ce point , j'attends donc du beau temps en nuitée pour continuer à affiner cette mise en station.

Ce blog étant plutôt accès didacticiel , tutorial , je ne developperais pas plus les parties plus techniques ou mathématiques qui n'intéresseront que les passionnés.

Toutefois pour les personnes intéressées , je les invite fortement à me contacter soit moi ( mail sur la page de compléments ) ou Florent Losse pour de plus amples renseignements.

La prochaine fois verra donc une mesure issue de REDUC et ses premières analyses mais quand il fera beau !

On continuera sinon tranquillement les réflexions d'un jour.

A bientôt.

Repost 0
Published by Jean Louis BADIN - dans Etoiles doubles
commenter cet article
4 mars 2005 5 04 /03 /mars /2005 00:00

Bonjour à tous,

Les vacances sont finies et donc on profite pour mettre à jour le blog malgré ce superbe temps , enfin au figuré ......

On change un peu des étoiles doubles pour attaquer finalement la troisième grosse partie de mon blog que l'on peut décomposer donc en trois points :

- Les CROA ( compte Rendu d'Observation Astronomique ) et les images résultantes pour la majorité des cas.

- Les étoiles doubles et donc ma progression dans ce nouveau projet astronomique.

- Et enfin les réflexions du jour qui sont copies de messages privés, de sauvegardes de listes qui abordent donc de vastes sujets astro et qui ont pour but de vous faire réagir ( commentaires ou mails) voire de pouvoir tester à votre tour !!

PLU = flat = plage de lumière uniforme.

 

PHOTOSHOP :

TRAITEMENTS PHOTOSHOP

Un exemple, une modification par renforcement (masque flou) doit se
compléter d'un léger flou gaussien (coef. 0,8 à 1,7 à peu près) puis d'un
"plus net" afin de supprimer les effets "indésirables" du renforcement.Il
peut aussi être nécessaire dans certains cas d'utiliser le "flou intérieur".
Et en finale on peut graduer avec précision le dernier traitement par la
commande "estomper ..." dans le menu "image" en jouant sur le % et le mode
de fusion ...

 

PLU :

 

PLU


Pour ce qui est de la PLU, après avoir visé une zone uniforme du soleil
(sans tâches...) et filmé avec les mêmes paramètres que pour les avis sur
les tâches, voici comment je procède sous IRIS :

- Conversion avi du film de la PLU en FITS (Fichier->Conversion avi...) en
trois canaux RVB puisque je travaille toujours en couleur, mais si tu
travailles en N&B, ... Le tout avec suppression des redondances. On ne gagne
rien à cause du bruit important qui fait que chaque image est différente,
mais bon, on ne sait jamais...
Ensuite je tape
>smedian2 r n (r est le nom des images rouges de la PLU et n le nombre
d'images)
>save PLUr
>bg (donne une valeur moyenne de l'image, elle va nous servir ensuite.)
Et je fais pareil pour les deux autres canaux. Tu dois à ce moyen-là
commencer à tourner de l'oeil en voyant les immondices qui apparaissent à
l'écran. Je préfère te prévenir car la première fois ça fait peur. :)

Maintenant, on s'occupe des images intéressantes. Après la conversion avi en
FITS, la première chose que je fais est de justement diviser la PLU. Il faut
aller dans le menu Traitements... et choisir Diviser une séquence...
Première case : le nom des images des tâches (imr, ou roger, comme tu le
sens...)
Deuxième case : Mettre le nom de la PLU pour le canal désiré
Troisième case : Mettre la valeur obtenue avec bg sur la PLU concernée
Je te laisse découvrir l'intérêt des deux dermières cases :))))

Une fois que c'est fait pour les trois canaux, je fais un BestOf sur le
rouge ou le vert, suivant le contraste, suivi d'un select sur les trois
canaux. Puis, avec l'aide de Scriptis, petit utilitaire qui permet de faire
travailler IRIS à la chaine par des scripts de traitement, je fais un
trichro sur les vingt meilleures images sélectionnées par IRIS et les sauve
en BMP. Et enfin, je passe sous Registax pour la registration, le
compositage et les ondelettes.

Ca peut paraître long au départ, mais comme j'ai pris l'habitude de
travailler comme ça, ça va très vite. La PLU est chargée de faire un
instantané des défauts optiques et de la propreté de l'instrument.

Au fait, j'ai dit que j'utilisais Registax pour la sélection. Ce n'est pas
tout à fait exact. Si je n'ai pas besoin de recourir à la PLU, je fais tout
sous Registax. Quoique ce soit discutable. Le problème du soleil est qu'on
récupère des images faiblement contrastées pour éviter de saturer. Du coup,
IRIS perd les pédales quasiment à chaque fois pour la régistration. Mais il
arrive qu'il réussisse. Du coup, je reste sous IRIS pour la suite des
traitements. Sinon, Registax est sûr de me donner un résultat honorable à
chaque fois (sauf si l'avi est pourri dès le départ...) bien qu'il ne soit
pas la référence en matière de classement des images en terme de qualité.
L'idéal est de faire le best of sous IRIS et de passer sous Registax

 

Vos avis donc ????

Repost 0
Published by Jean Louis BADIN - dans Tutoriaux et Informations
commenter cet article
23 février 2005 3 23 /02 /février /2005 00:00

Bonjour à tous,

Les commentaires peuvent être postés maintenant puisque la modération de ces derniers sont possibles.

Je ne les avais pas activé pour éviter les petits malins , vous savez ceux qui pourrissent les livres d'or par des insultes et autres ...

Cordialement à tous.

Repost 0
22 février 2005 2 22 /02 /février /2005 00:00

Bonjour à tous,

On continue donc notre feuilleton. J'ai donc fait des films d'étoiles doubles avec son étalon.

On m'a posé la question , l'étoile étalon est tirée d'une liste établi par Guy de la commission des étoiles doubles qui présente peu de variation au cours du temps. Bref , il va s'agir de notre étoile de référence pour les mesures avec le logiciel Reduc.

Et là , premier point important.

Avec Florent , on a essayé de faire des mesures de théta ( = position angulaire d'une composante par rapport à une autre ) et de rho ( séparation des deux composantes ).

Florent a cherché , on a essayé et la conclusion fut sans appel :

ON PEUT FAIRE DES MESURES COMPLETES D ETOILES DOUBLES UNIQUEMENT AVEC UNE MONTURE EQUATORIALE !!!!

L'Alt Az par défaut sur mon Nexstar et aussi pas mal d'instruments du commerce ne permettent pas la mesure de théta !!!!!

Pas de souci , toutefois , cela n'empèche pas à vos débuts de faire des films et de s'entrainer à travailler avec Réduc en se concentrant sur les rho , j'ai bien fait cela plus de trois mois !

Au foyer de mon 200 , j'étais donc à 2100mm de focale environ avec mon flip mirror. Bien sur plus la focale est grande , plus la mesure est précise ( échantillonage :) .

Mais on débute et donc quand les procédures deviendront des automatismes ; on passera avec des Barlows !

L'autre point que j'ai appris , ce sont les différences de magnitude entre les deux composantes.

J'avais comme magnitude en deuxième composante 11.8 , là super content mais la principale était à 7.9....

Or il ne faut surtout pas SATURER une étoile pour les mesures , celles çi se trouveront faussées !!! Et donc avec une telle différence , au niveau des réglages webcam , pour avoir la deuxième , j'ai du cramé la première.

AUTRE REGLE DONC: on ne dépasse pas une différence de magnitude de 3 !!!

J'ai commencé aussi par des étoiles brillantes , bien séparées qui permettent de se roder. Evidemment ce sont des couples bien suivies :))

Ensuite on peut descendre en mag suivant le site , pour ma part , je cible les magnitudes 11 en composante secondaire.

En séparation , on peut descendre jusqu'à 5.

ATTENTION : pour les magnitudes , cela correspond à mon site et matos et pour la séparation à mon matos au foyer !!!

 

Pour rappel , dans l'article d'André au 115 mm:

L'utilisation d'une webcam sur un 114/900 a des limites:

Il faudra sélectionner des couples dont la différence de magnitude n'excède pas 3. Il semble raisonnable de ne pas dépasser la magnitude 8 avec ce matériel. Il est difficile de descendre en dessous de 6 à 7" de séparation en conservant une précision correcte. Dans un premier temps, pour se faire la main, on choisira des couples écartés, équilibrés et facile à trouver.

A bientot pour la suite.

Repost 0
Published by Jean Louis BADIN - dans Etoiles doubles
commenter cet article
20 février 2005 7 20 /02 /février /2005 00:00

Bonjour ,

Continuons donc l'aventure. Je prends donc contact avec Florent qui me dit qu'avec mon 200 mm , je peux faire du bon travail même à Noisy le Grand.

Bon , comme d'habitude, j'essaye avant d'avoir un maximum de renseignements avant de me lancer en grandeur nature.

Florent donc m'envoie une copie de son logiciel fabuleux à savoir REDUC pour les duplicistes. Temps pourri , je lui demande de m'envoyer quinze images pour commencer à découvrir ce logiciel.

Dans la continuité de ce post , je ne développerais pas un tutorial sur ce logiciel, l'aide sur ce logiciel est très bien faite et Florent à l'instar de notre ami Axel pour Astrosnap est très disponible pour des compléments.

A ce propos , REDUC n'est pas en téléchargement mais il faut contacter Florent pour qu'il vous l'envoie gracieusement , c'est un freeware ( site de Florent sur les liens du blog )

Et voila , que notre Jean Louis s'amuse comme un petit fou à réduire des étoiles qui va donner donc des mesures... Avec la razzia des capteurs APN, CCD , webcam où tout le monde joue à Hubble ( moi le premier :) , cela fait du bien de se pencher sur des données , essayer d'analyser , de les comprendre , bref un domaine passionnant pour les curieux.

Bon la théorie , c'est bien bon mais il faut se lancer un jour .

Une soirée , donc , je décide de prendre des films sans chercher à se compliquer avec des procédures.

Mon Nexstar 8 est en Alt AZ , je choisis mon étalon qui est à l'époque 59 And ( il existe une liste d'étoiles de référence dites étoiles étalon ) qui me servira donc d'étalon à mes mesures et on prend des étoiles faciles bien espacées de l'ordre de 120 secondes pour une !!!

Les techniques d'imagerie sont les mêmes : collimation , mise en température , soigner la mise au point sont toujours incontournables.

Et là je cite André :

ACQUSITION DES IMAGES

Paramètres webcam :

5 i/s OBLIGATOIREMENT

Acquisition durant 30 s

Tous les réglages à 50% sauf le GAMMA à 0

R 60% B 40%

PRIORITE au GAIN

on ajuste alors le gain puis on augmente un peu la luminosité (légèrement >50%)

NE PAS SATURER LES IMAGES et avoir un peu de fond de ciel.

Le dernier point est important car sinon adieu les mesures , si vous avez un gros " paté " tout blanc , bonjour pour trouver une référence fine sur cette étoile :))

Mes trois films sont dans la boite , on va bosser dessus donc au chaud et c'est là que je vais rencontrer mes premières difficultés mises en évidence par Florent .....où le Jean Louis a voulu être trop gourmand !!

La suite prochainement.

Repost 0
Published by Jean Louis BADIN - dans Etoiles doubles
commenter cet article
17 février 2005 4 17 /02 /février /2005 00:00

Bonjour à tous,

Mes amis duplicistes et moi même avons été très surpris du succès du post avec les mesures au C 14.

Merci à vous tous pour votre visite et je me tiens à votre disposition pour toute aide.

André a fait aussi un article plus dédié au x débutants , vous avez vu sa maitrise au C 14 , il a voulu se mettre dans la peau d'un débutant avec un 114 non motorisé afin de démontrer qu'avec un matériel de standard , on peut faire du travail plus qu'utile !!!

Il indique deux manips qu'il a faites : un pied colonne et le raccourcissement des flexibles donnant des mesures encore plus fines...

Je ne pense pas à cette lecture qu'il faut se focaliser sur ce point pour les débutants , j'en parlerais prochainement avec ma propre expérience.

Pied colonne et flexibles attendront d'abord de l'expérience pour les doubles , il y a de quoi s'amuser avec ses flexibles et son trépied avant !

En m'appuyant sur le plan d'André , je transposerais avec ce que j'ai vécu , mes petites victoires , mes interrogations , mes problèmes et leurs solutions.

Le fichier word comprenant des images , pour des questions pratiques , je l'ai mis en fichier , bonne lecture à vous !

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/01/38/61/etoiles-doubles/mesures-au-115.doc_/a>

N'hésitez pas à me contacter pour des compléments.

Cordialement à tous.

P.S : le télescope utilisé par l'auteur de l'article :

Repost 0
Published by Jean Louis BADIN - dans Etoiles doubles
commenter cet article
13 février 2005 7 13 /02 /février /2005 00:00

Bonjour à tous,

Mauvais temps actuellement donc pas d'images...et après, je serai pris pour trois semaines donc on va causer un peu ( comme à mon habitude ).

Je repars sur les étoiles doubles en introduisant donc ce sujet et comment il m'est venu à l'idée.

 

J'ai pour habitude de m'adapter au ciel et non l'inverse. L'achat de mes matériels a une conséquence que beaucoup connaissent , je n'ai pas de voiture !! Donc pas de possibilité de partir dans la verte ( = campagne ) en week end avec petite famille pour observer les étoiles. Quelques amis ont pitié de moi et me véhiculent sous des cieux plus cléments. Mais voila avec la météo combinée au week end de la nouvelle Lune , en gros une chance par mois....

J'observe le ciel profond on va dire trois à quatre fois dans l'année , Noisy le Grand et sur mon balcon , j'y suis le reste du temps.

Comme vous savez , j'ai investi dans du matériel H alpha qui me procure de très bonnes satisfactions. Mais voila , les planètes parties , mon Nexstar a pris la poussière pour six mois. Laisser un matériel prendre la poussière à 3500 euros , cela me pertube .

J'ai refait donc en avril 2004 , une manip de nuit.

Lune , par rapport à mes horaires et activités familiales , quatre à cinq nuits par lunaison et toujours au même moment ....

J'aime bien la Lune en visuel mais en imagerie , je trouve que c'est variation sur un même thème ( là , je vais me faire des copains :)) !)

Je teste les galaxies , pas la peine ....mon fond de ciel a sacrément monté depuis 2001. Même le LPR n'apporte rien ..

Les AG limite limite , bien grossir mais peu de détails par rapport aux visions de campagne , bref frusté !!

Les nébuleuses avec l' UHC , cela passe mieux mais bon on a fait vite le tour ...

Les AO , mon dada et bien plus que déçu , j'ai une vingtaine d'étoiles avec mon 200 pour M 35.

Et puis je me rappelle avec ma lunette et ensuite mon 115; j'observais les doubles avec beaucoup de plaisir en recherchant des couples esthétiques et pas difficiles.

Tenez, à ce propos , testez moi Beta Monoceros ( Beta de La Licorne ) , une TRES BELLE Triple histoire de changer du Trapèze !!

Je teste, cela passe bien et ensuite vient la réflexion suivante :

De nuit à Noisy le Grand , j'ai donc les étoiles doubles que je peux observer ..Essayons d'aller plus loin , puis je faire des mesures ??? J'ai une webcam , c'est possible....??? Il faut que j'ai un champ d'investigation vaste avec des manips sympa pour éviter la monotonie et donc l'ennui voire plus tard le dégout et le Ras de bol, ennemis numéro deux de l'astronome ( et le un  c'est ...........la turbulence :))

Je contacte des personnes , surfe sur le web ...Pas eu beaucoup de retour ni d'aide pendant 4 mois ......, j'étais à deux doigts de laisser tomber quand le MIRACLE arriva !

Certains le connaissent par Loréal , moi ce sera par Réduc , son application dédié pour les mesures avec des capteurs numériques ( Webcam , CCD ); il s'agit de Florent ( le site est indiqué dans mes liens ).

Florent répond à mes help , il était en vacances et n'a pu me contacter avant , tout simplement.

Et ce fut parti dans de longs , très longs échanges qui durent depuis 6 mois !!!!!

Bref , j'étais le débutant , l'élève , j'avais enfin mon mentor et je n'allais pas le lacher , rejoint plus tard par André en mentor et Joel en disciple !

J'ai découvert que les mesures des étoiles ** ( = doubles pour les fainéants du clavier ) se rapprochait de techniques de ciel profond et donc je découvre les mots équatoriale ( j'étais en Alt AZ ) , Bigourdan mon préféré qui m'en fait baver !!

Ces deux mots concernent la mise en station de mon téléscope à savoir le Nexstar 8 acheté en 2001. Suivi pourri mais coup de bol , une EXCELLENTE optique pour un instrument de série !

Vous me connaissez , les échanges , les infos , je les sauvegarde.

Au cours du temps , en essayant de rester abordable pour tous , je raconterai mon cheminement de dupliciste.

Je vous laisse , assez causer comme cela et il faut que j'en garde pour la fin de semaine :)

Amicalement à tous.

Repost 0
Published by Jean Louis BADIN - dans Etoiles doubles
commenter cet article
9 février 2005 3 09 /02 /février /2005 00:00

Bonjour à tous,

Avec l'aimable autorisation d'André , je postes ici un lien qui renvoie ensuite ( cliquer étoiles doubles sur la page d'accueil ) sur des mesures effectuées au C 14.

Le matériel est imposant mais André n'oublie pas les débutants et a fait des essais avec un 115 non motorisé.

Malheureusement les étoiles doubles , ses mesures à la webcam attirent peu de monde , attiré par les sirènes du ciel profond pour les campagnards et le planétaire pour le citadin.

Toutefois , cette activité sans belles images est passionnante et vu le champ d'exploration là haut ( 90 000 doubles ) , il y a de quoi s'occuper une vie.

Les mesures sont possibles en pleine ville , avec la Pleine Lune.

Les étoiles doubles sont liées à des statistiques , plus vous en avez , meilleur est la qualité de la mesure.

Les archives ici prennent toutes leurs sens quand on sait que certaines n'ont plus été mesurées depuis un siècle...

Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement et vous aurez de nombreux liens sur les travaux effectués par André.

Cordialement à tous.

http://astrosurf.com/lepine/eso/intro.html

Repost 0
Published by Jean Louis BADIN - dans Etoiles doubles
commenter cet article
2 février 2005 3 02 /02 /février /2005 00:00

Bonjour à tous,

Avec l'aimable autorisation de Guy , je reproduis un message qui servira je pense aux nombreux débutants H alpha.

Merci à lui donc !

Il est fort probable que les informations intéressantes soient contenues dans les couches rouge et verte, parfois la couche bleue peut contenir des informations suivant le temps d'exposition. Le mieux est d'aller voir à quoi ressemble chaque couche en essayant de l'équilibrer au mieux avec les niveaux.
La suite du traitement est fonction des infos contenues sur chaque couche. Il est possible que la couche rouge soit intéressante uniquement pour les protubérences et que le disque solaire soit complétement surexposé, dans ce cas la couche verte devrait sans doute contenir les infos nécessaires pour le globe solaire.

La méthode de travail la plus sécurisante (à mon sens) est, avant d'agir sur les couches elles-mêmes de copier chaque couche sur un calque (ne connaissant que photoshop, je ne parlerait donc que de ce logiciel), pour cela il faut cliquer sur l'onglet de la palette des calques, cliquer sur une couche pour la sélectionner et faire Ctrl-A (tout sélectionner), Ctrl-C (copier), cliquer sur "RVB" puis Ctrl-V (coller). Un calque contenant l'image de la couche sélectionnée sera alors créé et il suffira d'appeler la fenêtre des niveaux (Ctrl-L) pour équilibrer l'image en déplaçant le curseur gris (celui du milieu) vers la droite ou vers la gauche.

Une fois cette manip effectuée pour chaque couche, il convient de faire un "état des lieux" et voir ce qu'on peut récupérer sur ces couches : en fonction du temps de pose et des spécificités de chaque appareil photo on aura les protus sur la couche rouge, le globe sur la verte, ou globe et protus sur la rouge ou globe et protus sur la verte. Tu remarqueras que globe et protus ne sont disponible sur la même couche qu'en équilibrant l'image différement, la photosphère étant très lumineuse, bien plus que les protubérences contenues dans la chromosphère.
Si on veut faire apparaitre globe et protus sur la même image on sera donc obligé d'assembler un calque contenant le globe et un calque contenant les protus. Pour ce faire il y a plusieurs méthodes (je ne connais pas ton habileté sur photoshop) la plus simple étant de sélectionner avec la baguette magique le fond de ciel noir sur le calque du globe et de supprimer cette sélection (le fond de ciel) pour faire apparaitre les protus situées sur le calque en-dessous. Il est en général bienvenu d'adoucir les contours de cette sélection en allant dans le menu Sélection/Contour progressif avec un rayon d'1 ou 2 pixels.

Ensuite vient l'accentuation (menu : Filtres/Renforcement/Accentuation)
Le mieux est d'appliquer l'accentuation sur les calques du globe et des protus séparément afin de pouvoir ajuster les valeurs pour chacun des calques. La méthode que j'utilise consiste à pousser le curseur du gain à fond à droite et d'augmenter petit à petit le rayon par le curseur situé dessous (le curseur du seuil doit rester à 0) afin de déterminer clairement le rayon en pixels qui offira le meilleur contraste sur les détails. Une fois le rayon déterminé il suffira de redescendre les valeurs du gain pour diminuer le bruit engendré.

Quand l'accentuation est effectuée sur chaque calque on peut aplatir l'image ou coller les calques ensemble (clic sur le calque du dessus dans la palette des calques pour le sélectionner et Ctrl-E).
Il ne reste plus maintenant qu'à coloriser l'image si on le veut, il est assez curieux je trouve que les images en lumière blanche soient rarement colorisées alors que les images H-alpha le soient très souvent... :)))
Donc, pour coloriser l'image, plusieurs méthodes aussi, la plus simple à priori consite à ouvrir les niveaux (Ctrl-L), de sélectionner chaque couche dans le haut de la boite de dialogue et de glisser les curseurs gris (vers la gauche pour le Rouge, vers la droite pour le vert, vers la droite pour le bleu) pour obtenir la couleur souhaitée en évitant la saturation (opération pas toujours évidente :))).

Voilà dans les grandes lignes la manière de récupérer une image couleur, ensuite peuvent intervenir des modifications ou subtilités en fonction des caractéristiques de chaque image, du goût et des capacités de chacun. (c'est ma phrase parapluie :o)))))))


Repost 0
Published by Jean Louis BADIN - dans Tutoriaux et Informations
commenter cet article
16 janvier 2005 7 16 /01 /janvier /2005 00:00

Bonjour à tous,
Ma modeste contribution pour la tache NOA 720. Je pense que le fond du
Soleil est comme celui de Philippe Rouselle à savoir plutôt des artéfacts !
Donc une image au foyer réduite à 75%.
Les conditions météo étaient pourries , une sacré brume et une turbu assez
forte.
J'ai travaillé avec le flip mirror qui me donne encore un peu plus de tirage
que le RC ( environ 2.3 mètres ) , focale calculée gràce aux étoiles
doubles.
J'avais mis le filtre Ir cut pour le Soleil , j'ai du l'enlever , au foyer ,
j'étais à 1/100 avec la lumino à fond et un peu de gain !!!!!!!!!!
Donc sans, nettement mieux avec une vitesse de 1/500 pour les mêmes
conditions. A noter que je travaille à 1/1500 normalement et cela donne donc
une idée de la brume et de la diffusion.

Allez les manips :
Le 16/01/2005 à 11:50 TU  à Noisy le Grand ( 93 ) sur mon balcon.
== AVI ==
video1009.
== Matériel ==
Télescope : Nexstar 8 ( 200/2000).
Oculaire :
Barlow :
Renvoi coudé : Non mais flip mirror
Filtre :
Réducteur :
WebCam : ToUCam Pro N&B mode RAW
== Capture ==
Temps de pose : 1/500
Nombre d'images : 10 pendant 104 secondes.
Luminosité : 60 %
Constraste : 50%
Gamma : 40%.
Gain : 5%. .
Saturation : 50%
Noir et Blanc : Oui.
Balance des blancs : On utilise le restaure usine de la macro RAW
Sharpness :
== Météo ==
Turbulence : Forte.
Nuage : Sans.
Vent : Nul..
Température : 0
Seeing : Moyen.
Humidité : 0
== Commentaire ==

Que du classique pour la suite:
Iris 4.22
classique : conversion avi avec suppresion des redondances , bestof n 1041
select n ns,
load ns1
pregister ns reg 512 100 ( pour essayer de récupérer le maximum de dynamique
au final)
composit 5 40 1 100
stat
visu avec report des valeurs en stat
Augmentation de la valeur min.
Ondelettes 1 7 1.5 1 1.
Savebmp.

Photoshop 7 :
Passage de l'image en niveaux de gris.
renforcements 35 à 5 pixels.
Contraste -10.
Resize à 75 %
Recadrage diminuant encore la zone.
Amitiés à tous.


Repost 0