Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Bonjour à tous,

Over-blog a fait des siennes donc je n'ai plus mon ancienne page de présentation.

On va donc en profiter pour la réactualiser et la refaire de façon plus concise.

Né en 1970, j'ai la chance d'assouvir ma passion à savoir l'astronomie. Sur ce blog seront présentés mes travaux et mes observations. Le fait de voir l'infiniment grand ne m'empêche pas d'observer le monde du petit lors de mes sorties naturalistes et avec l'aide de ma loupe binoculaire.

Quand  l'hiver maussade est là, le kit de robotique Lego Mindstorms NXT permet de patienter en construisant et en programmant.

J'ai de la chance d'être aidé dans tous ces domaines par mon épouse Marjorie que ce soit retouche d'images sous Photoshop, prises de photos naturalistes et débug des robots !! Ma fille et mon fils mettent aussi à leur niveau la main à la pâte :)

Je n'oublie pas aussi tous mes amis qui m'ont aidé, m'aident et m'aideront dans ces divers domaines. Je les en remercie tous.

Merci aussi aux fidèles abonnés de mes articles, la rubrique newsletter à gauche est là pour cela pour les nouveaux.

Le BLOG est organisé par catégories :

- Images et comptes rendus d'observation astronomiques : les archives et les images de mes observations astronomiques

- Dernières images : mes productions de l'année en astronomie.

- Sous la loupe binoculaire : mes images faites avec ma loupe et les comptes rendus de sortie naturalistes.

- Tutoriaux et informations : plus de 90 tutoriaux, informations sur l'astronomie, son imagerie. Utiliser à profit l'outil recherche de ce blog pour trouver votre bonheur.

- Etoiles doubles : tout sur les étoiles doubles et leurs mesures.

- Mindstorms NXT - Robotique : tout sur la robotique ludique dédié au LEGO Mindstorms NXT.

- Station météo ws3600 : mes relevés de station météo mensuels à Noisy le Grand et quelques astuces sur cette station (catégorie close suite à station météo HS)

- Divers : et bien divers mais une mise au point importante pour une prise de contact.

Amicalement.

Recherche

Archives

8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 22:32

Bonjour à tous,

Mon BF 15 ayant des problèmes d'étanchéité est reparti chez Ovision ( Optique et Vision ) fin avril.

Me promettant un échange, sous garantie, rapide ( de quatre à six semaines de délai), les visions du Soleil en H alpha commencent à me manquer et au vu des dates, je demande un point de situation....

Voici une réponse dont j'apprécie la franchise de leur part ( Franck et Gilles) :

comme tu t'en doutes nous sommes face a l'inertie de Meade europe
ton BF15 est bien en allemagne depuis on ne sait quelle date exactement
notre appel d hier a SPJP s' est soldé par
" comme il n en avait plus en stock il est parti en allemagne
et on attend les retours de leur part je n' ai aucune infos de la part de
meade europe "

une fois expedier les morceaux la où ils doivent aller nous ne pouvons plus rien gerer !!!

Je suis bien conscient des desagrements que cela cause
je ne peux meme pas te proposer le BF 30 de demo il est ancien modele et  pas
ajuster en filtration avec les filtres actuels.

nous suivons de près ce retour n' en doute pas.

Un GRAND MERCI à l'équipe pour cette réponse franche, leur sens du service désinterressé ( puisqu'à la base aucun valeur marchande puisque c'est un échange et non un achat ) est impressionnant et plutot rare de nos jours. J'ai pu tester déja leur efficacité pour la livraison de deux Solar Max et d'une certaine Zeiss ( Désolé Franck ;)

Quelques éléments de ma part :

L'échange prévue sous un délai d'un mois correspond donc à des BF qui sont en stock. Franck avait bien préalerté pour des retours de plus en plus nombreux de BF ayant des défauts de fabrication...mais rien n'a été prévu.

On peut tabler sur environ de 10 à 20 % de BF défectueux, je vous laisse imaginer la gestion / cout Pour Meade/ Coronado. Bref, JE pense que pour étaler la charge de fabrication et les budgets , c'est renvoyé au comptes gouttes....

Conséquence:

- Avec un peu de chance, je devrais récupérer mon BF juste avant mon départ en vacances ( cf la news sur la page d'accueil). Sinon, cela attendra début septembre !!!!!

Je me dis aussi que j'ai bien fait de ne pas attendre et de faire cet échange pendant le minimum solaire.

J'engage vivement toutes les personnes ayant un BF ( = Blocking Filter ) de le controler et à le renvoyer pour un échange en passant par votre revendeur dont vous avez l'habitude.

Pour les vacances et suivant la voiture louée, je prendrai mon Nexstar 8 pour la Normandie et pouvoir observer avec Marjorie et les enfants. Mon épouse n'a pas pu observé depuis aout 2004....

Amicalement.

Repost 0
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 14:34

Bonjour à tous,

Après un départ poussif pour l'été, celui çi est bien installé à partir du 10 juin pour un premier épisode caniculaire qui sera suivi d'un autre commençant à la fin du mois.
Pas de souci au niveau de la station, sur les conseils de Pierrick, j'ai remis trois couches de peinture sur le mini abri qui sans être une panacée m'a permis, je pense, d'avoir un delta moins élevé avec les températures officielles ( delta inférieur à 1 ° C).
Pas de souci de mesures aberrantes cette fois çi.


Du 1er juin 2006 au 30 juin 2006 *Observations de la station météo ws3600 à
Noisy le Grand.


Station météo NON aux normes METEO FRANCE.
Pas de mesure : 5 minutes.
Ces mesures contenteront " l'homme du monde " mais pas nos amis
météorlogistes purs et durs :)

Température moyenne maximale :   25.9 °C
Température moyenne minimale :   14.3 °C
Température moyenne mensuelle :  20.1 °C / moyenne mensuelle sur l'ensemble
des mesures : 20,3 ° C
Pluviométrie : 22,7 mm correspondant à seulement trois jours de pluie dans le mois !!!!!!!

Pression relative maximale le 3 juin  :  1029,9 hPa
Pression relative minimale le 25 juin  :  1009,9 hPa


Quelques observations pour le mois de juin 2006

Température maximale >= à 30°C ( journée caniculaire) : 5 jours
Température maximale >= à 25°C et < à 30°C ( journée chaude) : 14 jours
Température maximale >= à 20°C et < à 25°C : 9 jours
Température maximale >= à 15°C et < à 20°C : 2 jours


Température maximale la plus basse :  18.5°C
le 1 juin 2006 à 12h15.
Température maximale la plus élevée :  35,1°C
le 13 juin 2006 à 12h25.

Il s'agit de mon record à Noisy le Grand depuis que j'ai la station début septembre 2005.

Température minimale la plus haute :  20,9 °C
le 13 juin 2006 à 5h50.
Température la plus basse du mois :  5,7 °C
le 1 juin 2006 à 6h40.

A remarquer pour la température minimale le delta de 15° en douze jours !!!!!

Précipitations mensuelles juin2006 : 22,7 mm
Nombre de jours en pluie > ou = à 1 mm : 2 jours.
Nombre de jours en pluie > ou = à 10 mm : 1 jours
En 24h le 25 juin 2006 : 17,6 mm
En 1h  le 25 juin 2006 entre 8h40 et 9h00 : 5,1 mm , la pluie n'a duré que 20 minutes mais c'est là où il a plu le plus sur une durée d' " une heure ".

un petit déluge qui nous a réveillé en ce dimanche, la gouttière de l'immeuble ayant du mal à gérer l'afflux.


Humidité absolue du mois :

Minimale le 12 juin 2006 avec 28 % à 14h55.
Maximale le 26 juin 2006 avec 91% de 00h00 à 7h30.

Rafales de vent en ville :
vitesse maximale enregistrée le 10 juin 2006 à 18h20 avec 16,5 km par heure
direction SO


Amicalement à tous.

Repost 0
Published by Jean-louis Badin - dans station météo ws3600
commenter cet article
23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 22:43

Bonjour à tous,

Merci à Claude pour cette astuce qui en aidera plus d'un en imagerie solaire !!!

Je cite :

Si vraiment il y a reflet ( je veux dire si ce n'est pas dû à autre chose )
il existe un moyen imparable pour s'en débarrasser. Il faut acheter
du " Vénilia adhésif " on en trouve chez Castorama par exemple.
Il faut prendre du vénilia à l'aspect velouté noir et le coller à
l'intérieur du tube. C'est plus facile à dire qu'à faire.

Mais pas de souci de mon coté, mon épouse en utilise pour la couture et me l'a installé au niveau de mon adaptateur !!!!!

Résultats garantis !!!!!!!

Amicalement à tous.

Repost 0
Published by Jean_Louis Badin - dans Tutoriaux et Informations
commenter cet article
16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 21:54

Bonjour à tous,

Jupiter est bien basse sur l'horizon en cette période. La période du solstice d'été n'aide pas , coucher très tard ne me pose pas trop de soucis, enfin quand je n'ai pas les enfants à m'occuper le matin pour les lever à 6h30 ! Malgré un superbe anticyclone qui a bien duré - et épuisant pour mes collègues astronomes pour les nuits blanches - , je me suis cantonné à la possible observation des phénomènes joviens à savoir la Grande Tache Rouge ou le passage de satellites ou /et de leurs ombres sur le globe.

Ma fenètre de tir est bien limitée avec mes murs et mon balcon. A cette période, vers minuit 15 minutes, plus de Jupiter. J'ai démarré donc assez " tôt " à 23h00.

J'ai fait ma séance ce vendredi 16 juin avec une transparence moyenne ( ciel légérement voilé ) qui a été confirmée à la webcam car avec la Barlow X2 et ce fameux renvoi coudé ( pour environ 5 mètres de focale) , beh j'étais au 1/33 au lieu de 1/50 !!!!!!!

Les images ne sont pas très bonnes  avec une turbulence de III, je ne vais pas m'étendre dessus. Je vous renvoie sur mes images de Jupiter en MARS 2003 ( utiliser le calendrier de la page d'accueil ) qui sont mes meilleures. Je n'ai toujours pas fait mieux !!!

Les détails et les traitements sont les mêmes que ceux de 2003, ils me conviennent , je ne change pas une recette qui gagne :)

Pour les images et pour cacher la misère , j'ai fait une petite animation de 5 images dont voici les références :

Film 1398 : heure 21h33 TU
Film 1399 : heure 21h41 TU
Film 1400 : heure 21h46 TU
Film 1401 : heure 21h48 TU
Film 1402 : heure 21h55 TU.

Soit 22 minutes de rotation, cela tourne , n'est ce pas ?

On distingue à gauche et en haut la Grande Tache Rouge, en bas toujours à gauche, l'ombre de Io et sous forme de point guère visible beaucoup plus à droite de cette ombre Io justement.

A l'issue de ces films, à minuit donc, j'ai observé en visuel avec mon Eudiascopique de 10 mm soit 200 fois pour le couplage avec le Nexstar 8. L'image est fine , la Tache Rouge perceptible et l'ombre nettement visible ainsi que les bandes équatoriales et celles près des poles. Le LV 6 mm n'a pu être utilisé du fait de la turbulence.

J'ai remarqué surtout que la Grande Tache Rouge était mal positionnée sur Skytools 2 et pas moyen de modifier cela !!!!! Christophe m'a dit qu'elle était à 122 ° actuellement et pour winjupos , il fallait utiliser le système 2 pour les éphémérides de cette application.

L'animation a été faite avec Animation Pro ( cf les tutoriaux sur le blog pour ce logiciel) par mon épouse.

A noter la compression en gif qui a dégradé un peu les images d'origines mais le but ici est de montrer la rotation jovienne par des moyens d'amateur.

Amicalement à tous et si besoin de compléments , hop un petit mail ou commentaire.

 

 

Repost 0
11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 21:21

Bonjour à tous,

Voici donc mes deux images faites à l'hélioscope Baader derrière ma Zeiss. La turbulence forte n'a pas permis d'exploiter pleinement cet appareil sans compter que je pense que j'ai eu le filtre en densite visuel. Franck m'a appris qu'il existait des filtres dédiés imagerie fournis avec l'hélioscope.

Pas de souci, je comprends bien Jean qui a eu la délicatesse et la gentillesse déja de me l'envoyer pour des essais, il ne pouvait envoyer tout !!!!!

Autant j'ai eu avec l'Astrosolar soit de la soupe ( avec la Barlow X2) , soit pas grand chose de détails au foyer. J'ai ici le compromis.

La tache n'est pas bien grande, il faudra s'en contenter avec ce minimum solaire.

Les réglages webcam sont classiques et ne m'ont pas pertubé. J'ai toujours ce fond du ciel pourri malgré des restaure usines fréquents sans compter remettre la macro.... Je crains qu'il commence à fatiguer depuis quelques années de bons et loyaux services.

Marjorie aussi a mis le Vénillia velours à l'intérieur de l'adaptateur webcam en attendant, peut être un jour un adaptateur webcam dédié pour l'imagerie solaire et optimisé pour avoir le moins de reflets possibles.

C'était un projet de Danny .....je ne sais sa suite...................

Ce reflet est donc visible en haut à droite de la tache sur l'image faite au IR cut + Continuum.

Je joins aussi une image faite uniquement avec l'Ir Cut , on comparera avec la légère granulation visible sur le fond de l'image....

Les manips :

Le 11/06/2006 à 9:25 TU ( Ir cut ) à 9h28 ( Ir cut + continuum)  à Noisy le Grand ( 93 ) sur mon balcon.
== AVI ==
video1394/ 1396
== Matériel ==
Télescope : Zeiss As 100/1000 diaphragmé à 90 mm suite à la présence de l'adaptateur pour le Tune Max
Oculaire :
Barlow : X4 Powermate après l'Hélioscope BAader.
Filtre :
Réducteur :
WebCam : ToUCam Pro N&B mode RAW
== Capture ==
Temps de pose : 1/250
Nombre d'images : 10 images par secondes pendant 60 secondes.
Luminosité : 30 %
Constraste : 50%
Gamma : 30%.
Gain : 0%. .
Saturation : 50%
Noir et Blanc : Oui.
Balance des blancs : On utilise le restaure usine de la macro RAW
Sharpness :
== Météo ==
Turbulence : Forte ( Niv II de Danjon)
Nuage : Sans.
Vent : Nul..
Température :
Seeing : Moyen.
Humidité : 0
== Commentaire ==

Que du classique pour la suite:
Iris 4.36
classique : conversion avi avec suppresion des redondances , bestof n 600
select n ns,
load ns1
pregister ns reg 256 100
composit 5 40 1 100
stat
visu avec report des valeurs en stat
Augmentation de la valeur min.
Savebmp.

Photoshop 7 :
Passage de l'image en niveaux de gris.
Niveaux.

Puis un autre passage suite aux avis de Christophe et Franck et aux conseils de Guy ;)

Pour l'IR , renforcement 80 % 2 pixels en plus.
Recadrage.
Conversion jpeg qualité max.
Amicalement à tous.

Image IR cut :

Image Ir cut + Continuum :

 

Repost 0
11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 16:30

Bonjour à tous,

Les conditions ne sont pas géniales mais c'est l'une des rares fenêtres de tir que j'aurais pour ce mois de juin. Le ciel est voilé de cirrus et diffuse bien le fond du ciel à l'oculaire.
Merci à Jean pour m'avoir permis de tester l'hélioscope de Baader.

cela va se jouer en deux actes.

ACTE I :
J'ai commencé à observer à 7h45 HL en sortant la Zeiss AS 100/1000. Le télescope n'est pas adapté pour l'hélioscope car on n'utilise pas de filtre solaire à l'ouverture avec cet instrument. En clair, cela chauffe fort, très fort à l'intérieur de nos tubes de télescopes !!!!!!!!!

L'avantage de la Zeiss est qu'elle est en 2 pouces comme l'hélioscope. On l'installe derrière la lunette et pour le repérage, bah très facile grâce à l'ombre de la Zeiss et le Soleil projeté au sol par l'hélioscope ( c'est là que plus de 99% du rayonnement est évacué !). Reste ce que j'appréhende le plus, la mise au point.

Au foyer, impossible de la faire quel que soit l'oculaire. Le point focal est à l'intérieur de la lunette. A l'extérieur, on peut faire du tirage mais là c'est cuit !!!!

Je mets une Barlow X2 ( en utilisant un réducteur 2 pouces/1pouces 1/4 en clair 50 mm/31,75 mm) après l'hélioscope. Toujours pas bon pour la mise au point.
On essaye la Barlow X3 et là, c'est bon mais uniquement avec mes lunettes !!! Et vu mes carreaux guère confortables !!!! J'essaye sans lunettes, mes -8 et -10 dioptries me pénalisent, impossible de voir net !!
Je teste ma batterie d'oculaire, 40, 32, 26, 15, 10, 7,5 mm. Même punition pour tous, c'est flou sans lunettes !!!!!!!!!

Je mets la Barlow X4 Powermate en 2 pouces que Jean m'a fournie avec. Mais là, première erreur, je la mets avant l'hélioscope. Bien sur, mise au point impossible.

Je passe au Nexstar 8. Observation en visuel avec le filtre associé, je passe ensuite aux essais de webcam, histoire de me réhabituer aux techniques d'imagerie en lumière visible.

Je suis étonné de la vitesse d'obturation avec mon filtre Ir couplé avec le filtre photo Baader, je suis au 1/10000 avec un gain nul, un gamma et une luminosité de 30 !!!! Je sais que je suis au foyer mais quand même...  Même en rajoutant le filtre Continuum, je suis à 1/1500 pour les mêmes réglages.
La turbulence forte empâte les images et montre très peu de détails. Je n'insiste pas malgré un essai à la Barlow X2 mais là à plus de 5 mètres de focale, je suis trop gourmand.
Il est 9h15, j'arrête la séance.


ACTE II :

C'est justement en rédigeant ce compte rendu que je me dis que je dois mettre la POWERMATE X4 APRES l'hélioscope. On ressort le matériel à 11h25... et là BINGO ! Super net même sans lunettes.

Marjorie regarde aussi avec l'oculaire de 40 mm et de 26 mm... Bonjour pour calculer la focale résultante d'ailleurs et un grossissement même indicatif du fait du montage particulier, grosso modo on va dire 100 fois en grossissement et 150 fois pour 90 d'ouverture. Et oui l'adaptateur pour le Tune Max fait pratiquement partie intégrante de la Zeiss, j'ai essayé de l'enlever, pas réussi malgré la chaleur environnante ( 32°6 ), cela change de mon ami Christophe dont ce matériel a tendance à glisser rapidement.

En visuel, Marjorie trouve l'image éblouissante, pour ma part, cela va mais je pense que l'utilisation d'un filtre anti Infra rouge en visuel doit augmenter le confort, voire le continuum ( là pas penser à le mettre !! alors que je l'ai aussi).
Franck m'a expliqué que l'on pouvait monter au niveau de l'hélioscope des filtres ( partie noire qui se dévisse, celle qui supporte l'oculaire). A ce niveau, une fois dévissé, se situent les filtres. Un filtre neutre était monté déjà sur le mien ( celui de densité 3 logiquement le visuel) mais que l'on peut coupler au continuum Baader 2 pouces.
Ces filtres sont fournis avec l'achat de l'hélioscope : il y a aussi des filtres moins filtrants dédiés à l'imagerie, là aussi fournis.
Il est clair que le changement de filtres est assez pénalisant au niveau des manipulations de matériels puisque le passage d'une configuration visuel/imagerie fait appel à du démontage/remontage.....

L'image en visuel, malgré la tache modeste est très belle, bien piquée et contrastée malgré une turbulence présente. La pénombre présente des détails fins et l'ombre présente des irrégularités. C'est un régal en visuel et je pense supérieur au filtre Astrosolar densité visuel.

Il me reste à traiter mes films faits avec l'hélioscope mais s'ils sont concluants, cela ferait l'objet d'un post spécifique.

En conclusion pour cet hélioscope Baader, je suis étonné de la qualité des visions observées à l'oculaire. L'image est très piquée, fine et contrastée. C'est superbe, il me reste à tester avec les filtres continuum et Ir cut en visuel. En imagerie, je suis plus réservé car on ne peut travailler facilement ( sans raccord, tirage, projection oculaire etc ) que dans une seule configuration à 4000 mm de focale. C'est donc limitatif de ce coté. On trouve que c'est petit ou si l'objet est imposant, on est parti dans les mosaïques :)))))).
Le plus gros désavantage est l'utilisation de ma lunette Zeiss dans ce cas alors que logiquement, elle a un filtre H alpha de 90 mm :))))
Pour le maximum solaire, je me vois mal avec les colères du Soleil monter et démonter sans arrêt les matériels alors que ma configuration Nexstar 8 ( visible ) et Zeiss ( H alpha ) me permettent de naviguer tranquillement d'une longueur d'onde à une autre.
Le prix est assez dissuassif aussi même s'il est fourni avec l'hélioscope les filtres en 2 pouces. Compter 550 euros pour l'hélioscope et 450 euros pour une Powermate X4 en deux pouces.

Amicalement à tous.

Repost 0
7 juin 2006 3 07 /06 /juin /2006 22:21

Bonjour à tous,

Lionel me contacte pour une observation à Montfermeil ( 93 ) avec son LX 200 GPS 10 pouces ( soit 250 mm). Au programme, toujours la Lune et un peu d'autres objets que vous découvrirez en fin de compte rendu.

Nous avons utilisé le Nagler Type 4 de 17 mm en 2 pouces ( soit 150 fois environ ). La turbulence est loin d'être bonne... Nous n'avons pu poussé au niveau du grossissement malgré des essais, elle est donc de niveau II.. La transparence est bonne pour cette soirée.
La Lune est à son 11,6 jour de lunaison. Les outils restent toujours les mêmes pour la Lune ( cf mon message du 10 mai 2006) et la procédure reste la même ( niv 1 = formations exceptionnelles de l'AVL).

Il est 23h15 HL, nous ouvrons les hostilités.
Nous commençons par les MONTES JURA ( 500 km de long sur 30 de large ) correspondant à un rebord montagneux de SINUS IRIDUM.
Il est composé de plusieurs lignes de sommets parallèles et concentriques qui apparaissent extrêmement brillantes.
Je descends un peu vers le Sud pour observer MONS GRUITHUISEN GAMMA ( le plus à l'Ouest) et DELTA. Pour Gamma, il s'agit d'un dôme ( 20 km de diamètre ) élevé de base circulaire avec cratère sommital. Il se présente sous la forme d'un petit rond plongé dans l'obscurité et la
partie ouest est éclairée. Pour Delta, on a affaire à une montagne isolée claire. Son aspect   est grosso modo celui de Gamma.
Je remonte vers le Nord toujours le long du terminateur pour observer PRINZ, non loin d'ARISTARCHUS qui m'a permis de le repérer sans difficulté. C'est donc un cratère de 48 kilomètres, les rainures avoisinantes Rimae Aristarchus au Nord-Ouest et Rimae Prinz au Nord n'ont pas été vues. Sa caractéristique est sa muraille peu élevée engloutie au Sud-ouest par la lave d'Oceanus Procellarum
Nous passons ensuite à ARISTARCHUS (  40 km ) , un cratère très classique dont la partie EST est plongée dans l'ombre, la partie ouest près du terminateur est très illuminée. Les versants sont bien escarpés surtout au nord.
Nous repassons ensuite à John HERSCHEL, plaine murée de 156 kilomètres de diamètre, de formation bien circulaire aux versants peu escarpés. La muraille est peu élevée et en partie démantelée et chevauchée par Horrebow ( 25 km ) et Horrebow A au Sud. Herschel C a été vu au centre ( 12 km) mais non K ( 8 km )....ce qui donne une indication de la turbulence.....
Cet ensemble, que je ne connaissais pas, est très esthétique.

Nous observons ensuite KEPLER ( 31 km), la partie EST est dans l'ombre, la partie ouest est bien éclairée aux versants qui me semblent élevés. Cette formation bien circulaire est à l'origine de rayonnements clairs étendus bien visibles. Kepler F n'a pas été vu...

MARE HUMORUM et sa zone attirent nos regards. GASSENDI ( 110 km)  est toujours aussi esthétique. Il est situé sur la rive Nord de Mare Humorum. Les versants sont escarpés au Nord, engloutis au Sud dans Mare Humorum et portant le couple Gassendi A ( 33 km ) et B ( 26 km ) au Nord. La muraille plus élevée à l'Ouest est engloutie au Sud dans Mare Humorum.
Par contre, impossible de voir Rimae Gassendi, la turbulence est trop forte !!!!!!
La montagne centrale double par contre se distingue sans souci.
Pas loin de Gassendi se trouve LETRONNE une plaine murée de 119 kilomètres. Les versants sont plats au Nord et escarpés au Sud. La muraille est engloutie dans la lave d' Oceanus Procellarum au Nord et chevauchée par Winthrop ( 18 km) à l'Ouest. Pas d'autres détails ont été vus.

Je n'ai pas observé Encke pour me consacrer à DOPPELMAYER (65 km). Cette formation circulaire est commune aux autres à savoir engloutie mais par la lave de Mare Humorum. La montagne centrale a été vue sans aucun problème.
Les versants escarpés au Sud sont engloutis au Nord et porte PUISEUX ( 25 km ) au Nord-Est.
Il forme un ensemble avec LEE et VITELLO.

On passe ensuite au monstre de la soirée à savoir SCHILLER, vaste cratère de 179 kilomètres. C'est une formation très allongée orientée Nord-Ouest Sud-Est. J'ai repéré Bayer à l'Est et Schiller H au Nord-Est et aussi ROST B ( 21 km ). Les ombres sur le fond du cratère présentent des ondulations. En clair, la délimitation ombre / lumière sur le fond du cratère  n'est pas une ligne droite mais est révélateur du relief des remparts éclairés.

Entre Doppelmayer et Schiller se situe HAINZEL ( 70 km ). Il forme une structure complexe avec Hainzel A ( 24 km) et C ( 18 km ). La muraille élevée est écrasée au Nord-Est par Hainzel C et au Nord par Hainzel A et les versants sont escarpés au Sud.La partie la plus à l'Est est plongée dans l'obscurité.

Je regarde ma montre, il est minuit onze minutes. Pratiquement une bonne heure pour observer ensemble ces objets et les repérer.

Nous avons essayé justement de regarder DOME MAIRAN T mais la turbulence a décidé autrement, nous manquions de grossissement pour bien lever le doute sur cet objet et ne pas le confondre avec un relief environnant.

A 00h20 HL, nous observons Jupiter en laissant le filtre neutre ( dont l'intensité du filtrage est réglable sur le modèle de Lionel ). Au niveau de l'Ouest, à distance moyenne se situe Europa. Du coté Est, du plus proche au plus lointain, Io, Ganymède et vraiment loin Callisto. Je note aucun phénomène particulier à savoir présence de la Grande Tache Rouge, ni des ombres de satellites, à plus forte raison un passage d'un satellite devant le globe jovien.
Les bandes équatoriales sont bien visibles et très bien contrastées avec des irrégularités observées au niveau de ces dernières. Le filtre neutre a t il eu une influence ????
La configuration est quand même minimale avec un 250 mm du fait de cette satanée turbulence !

Pour finir et malgré la présence de la Lune, observation de deux Amas Globulaires à savoir M 5 et M 13. M 5 est étendu mais très diffus et non résolu, la proximité de la Lune ne doit pas aider. Pour M 13, sa position haute dans le ciel et loin de la Lune aide. Je suis étonné des détails, les étoiles sont nombreuses, brillantes, et résolues au centre. Bon cela manque quand même de fond de ciel ;)

Je n'oublie pas une magnifique étoile double, Beta Cygne - ALBIREO - de teintes absolument superbes. La composante principale est jaune soutenue, la composante secondaire est bleue soutenue. La séparation est sans souci et il n'y a pas de différence de magnitude flagrante.

Il est 1h00 du matin, bon il est temps de rentrer sur Noisy le Grand.

Merci à Lionel pour cette soirée.

Amicalement à tous.

Repost 0
3 juin 2006 6 03 /06 /juin /2006 20:51

Bonjour à tous,

Les nuages ont décidé de partir un peu en cette soirée.

Avec l'arrivée prochaine du solstice d'été, les nuits sont de plus en plus courtes faisant veiller de plus en plus tard.
Je commence à ressentir l'âge de mes artères et moins facile de récupérer et d'être frais et disponible pour s'occuper des enfants avec une heure et demie de sommeil ;)

Il y a eu de rares nuits depuis le 8 mai mais trop claqué ou pas disponible. Le BF du Coronado est toujours en attente suite à son problème d'étanchéité.

On avait calé une petite soirée avec mon ami Paul et Christophe qui faisait office de chauffeur pour ma part. Nous avons donc profité des installations de Paul à savoir son Meade LX 300 mm et surtout son C14 orange ( 355 mm / 3910 de focale) dans son observatoire couplé avec un e tête binoculaire Télévue.

Nous sommes arrivés chez Paul à 20h30 HL avec un ciel dégagé ce qui était loin d'être le cas deux heures plus tôt !!
Les présentations faites, je redécouvre toujours avec le même plaisir l'observatoire de Paul.

Nous commençons à 21h00 par Saturne. Le ciel est bien bleu mais Paul avec son horloge sidérale, l'angle horaire nous met dans le champ d'un 30 mm CLAVE soit 133x. Le plus dur dans cet exercice est la mise au point à faire car le peu de contraste fait qu'elle peut être située plein champ mais qu'on ne la voit pas du fait d'une défocalisation.
L'anneau est bien visible mais bien sur point de Titan ni de division de Cassini. La vision à la tête binoculaire ( oculaires de 30 mm ) monté sur la Télévue 102 i est plus saisissante et esthétique.

A 21h30, nous passons sur la Lune malgré un ciel encore bien bleuté. La turbulence est correcte ( III voire IV / V ). La Lune est âgée de 7,5 jours. Nous utilisons le C14 et la tête binoculaire avec les oculaires de 30 mm couplés à une Powermate 2.5 X et un survol fabuleux même si un peu sombre au Nagler de 5 mm !!!!

Comme d'habitude, j'utilise l'Atlas Virtuel de la Lune et je sélectionne les formations exceptionnelles.

Je laisse tomber Abenezra et passe sur ALBATEGNIUS un beau cirque de 136 kilomètres à piton central  qui forme un superbe ensemble avec HIPPARCHUS mais nous reparlerons de ce dernier. La muraille est chevauchée par Klein ( 44 kilomètres et 1460 mètres de profondeur avec piton central bien visible) à l'ouest  qui se situe juste sur le terminateur et au nord, ALBATEGNIUS B est bien visible. La montagne centrale est très lumineuse. On voit au fond du cratère le superbe dentelé du relief est.

Nous passons ensuite à un cratère caractéristique à savoir CASSINI ( 58 kilomètres ). Ce cratère bien circulaire contient CASSINI A ( 17km)  et B ( 9km ) qui sont très esthétiques par le jeu des ombres et des lumières.

J'ai laissé tombé Godin plateau pour passer à HERACLITUS ( 91 km) qui forme un ensemble remarquable avec LICETUS ( 75 km). Ces deux cratères ont leurs fonds de cratère noyés dans l'ombre mais les remparts ouest sont extrêmement brillants.
On distingue aussi juste à coté CUVIER ( 75 km) à l'Est et HERACLITUS D au Sud.

Je passe ensuite à l'un des gros morceaux de la soirée à savoir HIPPARCHUS ( 151 km ) qui correspond au lieu de débarquement de Tintin sur la Lune. Les versants escarpés portent Pickering ( 15 km) au Nord-Est, Halley ( 36 km ) au Sud et Hind ( 30 km ) au Sud-Est. Le plus impressionnant de cet ensemble reste HORROCKS ( 30 km ). Cet ensemble complexe est extrêmement détaillé et difficilement descriptible.

Nous passons ensuite à MANILIUS ( 40 km ), cratère bien circulaire au fond plat et à la montagne centrale bien contrastée. C'est surtout un de mes points de repère pour les rainures.

Mais avant les rainures, passons aux MONS.

Et là, le spectacle est carrément magique !!!!!! Commençons par les MONS HADLEY de 25 kilomètres de long pour 4800 m de haut  qui est la partie nord de MONS APENNINS. Apollo 15 a aluni non loin d'ici. La proximité très proche du terminateur montre un relief tourmenté, extrêmement riche. Nous remontons vers le Nord-Est et arrivons au MONTES CAUCASUS ( 520 kilomètres de long pour 3650 m de hauteur) entrecoupé de vallées nombreuses et profondes. Ce massif montagneux porte le cratère CALIPPUS ( 33 km).

Repassant par Cassini, on arrive a MONTES ALPES dont on ne voit qu'une partie. Ce massif est coupé en deux par la célèbre VALLIS ALPES, faille de 130 kilomètres large de 11 kilomètres, orientée sud-ouest, Nord-Est. Je n'ai pas repéré la rainure au fond de cette vallée. Bizarre avec le 350 mm, je ne devrais pas avoir de souci. Pas assez grossi, l'exposition, je ne sais...  dommage à retenter avec ce diamètre !!!!!!

A 21h52, je vois MONS PITON très brillant visible dans la zone sombre, bien loin d'ailleurs du terminateur. Ce phare dans les ténèbres sélène est de toute beauté !!!!!!

Après les reliefs, descendons dans les profondeurs de la Lune avec RIMA ARIADAEUS, magnifique rainure de 220 kilomètres de long pour 7 de large pour 480 mètres de profondeur. Elle ressemble à une vallée à fond plat et est orientée Est-Ouest. De son extrémité Ouest part une rainure peu profonde qui aboutit à la partie orientale de la RIMA HYGINUS ( aussi 220 km mais large de 4 " seulement "). Elle est marquée de petits cratères au centre où se situe le cratère HYGINUS ( 10 km).
Au nord de cette rainure dans la MARE VAPORUM se trouve une structure très particulière sous formes de stries parallèles orientées Sud-est, Nord-Ouest. Elles apparaissent sombres mais je pense que cela est le fait du terminateur.

Je continue avec RIMAE TRIESNECKER, ensemble de rainures très ramifiées, orientée Nord Sud, longue de 200 kilomètres pour 2 de large situé à l'Est du cratère TRIESNECKER ( 17 km). Ce sont en fait des vallées peu profondes à fond plat.

Par contre, j'ai complètement oublié de repérer RIMA HADLEY ( qui en plus n'est pas une sinécure au 200 mm alors que j'avais accès là à un 355 mm...).

Nous nous dirigons vers la partie Nord très caractérisée et l'un des cratères les plus remarquables de cette lunaison à savoir STOFLER ( 126 km). Les versants assez escarpés portent Fernelius au Nord ,Stofler K au Nord-Ouest et Stofler D au Sud-Ouest. La muraille en gradins élevée portant Stofler F au Sud-Ouest et est écrasée par Faraday ( 70 km) Faraday P et Faraday C au Sud-Est. L'ensemble est très riche, les dentelures chaotiques des murailles est se détachent sur le fond du cratère. Une vision superbe !!!!!!

Je n'ai point observé ensuite Vogel et suis passé directement à WERNER ( 70 km ) et à ALIACENSIS ( 80 km ) qui forme un duo superbe, la présence accolée du terminateur doit faire beaucoup. Les murailles des cratères sont illuminées sur tout le pourtour mais le reste est plongé dans l'obscurité.

Je termine par une zone que je ne connaissais pas à savoir W BOND ( 159 km) au nord de la Lune. Les versants peu marqués portent Epigenes A au Nord-Ouest et Barrow F et E au Nord. La muraille peu marquée à l'Est est chevauchée par Timaeus au
Sud-Ouest. L'ensemble forme un carré vu en diagonale. Mais l'ensemble est bien esthétique avec ce relief induit par la hauteur de notre Soleil.

Il est 22h30 HL. Les nuages sont là et bien là, pas d'autre choix que patienter. A 23h06, le ciel de nouveau se dégage.
Je recherche RIMAE SULPICIUS GALLUS indiqué comme visible au 300 mm mais là, pas moyen. Je distingue le départ de cette rainure mais je n'ai pas vu la division en trois dans sa partie médiane.

Pendant ce temps, Christophe fait une petite démonstration de la Lumenera 075 sur Jupiter avec le 300 mm pour Paul.

Avec le temps, d'autres cratères apparaissent comme ARISTILLUS ( 55 km). Les versants sont superbes, escarpés et tourmentés, surtout en bas de ce cratère. C'est très riche de détails et difficile à décrire. Le fond est sombre mais les murailles Est et Ouest sont brillamment éclairés. AUTOLYCUS présente la même configuration, superbe ! Et je n'oublie Autolycus A ( 4 km ).

A 23h35, la seconde vague nuageuse arrive mais là elle ne partira pas.

Le temps de papoter, de ranger le matériel, nous repartons à Noisy le Grand avec Christophe.

Merci à Paul pour son excellente soirée. Cette lunaison n'est pas visible de mon balcon, cela permet donc de se plonger dans des configurations sélènes que j'ai tendance à oublier :)

Amicalement à tous.

Repost 0
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 20:57

Bonjour à tous,

Ce fut un mois bien nuageux avec des pluies très peu fréquentes mais qui n'ont pas fait les choses à moitié : 5 jours de pluie (attention les rares journées qui en 24 heures ont donné 0.5 mm de pluie ne sont pas comptabilisées) pour un total de 61.1 mm dont un orage le samedi 13 mai responsable du tiers de la pluviométrie de ce mois  !!!! Au niveau des températures , des épisodes de froid le 9/10 mai et à la fin du mois avec un premier mai frisquet.

Au niveau de la WS3600:
J'ai eu un souci le 12 mai. La station était radiocommandé pour la date heure  via l'antenne en Allemagne; quelle ne fut pas ma surprise ce 12 au matin de voir qu'on était le 3 mai à 17 h 00 !!!!!

J'ai donc reconfiguré la date en manuel correctement puis dans la foulée , j'ai fait le transfert des données dans un autre fichier history.dat afin de ne pas avoir de souci avec mes relevés précédents du 3 mai.

Après, ce n'est que la mise en forme en Excel pour l'analyse des données. Je retombe bien sur mes pattes en modifiant les dates du 3 mai incorrectes.
Chat échaudé craint l'eau froide, j'ai enlevé la télécommande de ce groupe date heure.

Du 1er mai 2006 au 31 mai 2006 *Observations de la station météo ws3600 à
Noisy le Grand.


Station météo NON aux normes METEO FRANCE.
Pas de mesure : 5 minutes.
Ces mesures contenteront " l'homme du monde " mais pas nos amis
météorlogistes purs et durs :)

Température moyenne maximale :   20.8 °C
Température moyenne minimale :   11.4 °C
Température moyenne mensuelle :  16.1 °C / moyenne mensuelle sur l'ensemble
des mesures : 15.8 ° C
Pluviométrie : 61.1 mm

Pression relative maximale le 31 mai  :  1026 hPa
Pression relative minimale le 20 mai  :  995.9 hPa


Quelques observations pour le mois de mai 2006

Température maximale >= à 25°C et < à 30°C ( journée chaude) : 4 jours
Température maximale >= à 20°C et < à 25°C : 14 jours
Température maximale >= à 15°C et < à 20°C : 11 jours
Température maximale >= à 10°C et < à 15°C : 2 jours


Température maximale la plus basse :  12.7°C
le 1 mai 2006 à 20h15.
Température maximale la plus élevée :  26,6°C
le 12 mai 2006 à 12h55.
Température minimale la plus haute :  16.5 °C
le 18 mai 2006 à 23h55.
Température la plus basse du mois :  6,7 °C
le 1 mai 2006 à 6h35.

Précipitations mensuelles mai 2006 : 61.1 mm
Nombre de jours en pluie > ou = à 1 mm : 2 jours.
Nombre de jours en pluie > ou = à 10 mm : 3 jours
En 24h le 13 mai 2006 : 22,6 mm
En 1h  le 13 mai 2006 entre 16h15 et 17h10 : 18,1 mm !!!!!

On sortait de la piscine avec les enfants, on a attendu que cela se calme , pas la peine de retourner à l'eau tout habillé ;)


Humidité absolue du mois :

Minimale le 4 mai 2006 avec 32 % à 17h05.
Maximale le 11 mai 2006 avec 92% de 4h20 à 7h00.

Je suis surpris que cela ne correspond au petit déluge du 13 mai...qui a 85 % d'humidité pour le maximum de ce phénomène orageux.

Rafales de vent en ville :
vitesse maximale enregistrée le 19 mai 2006 à 15h00 avec 18,7 km par heure
direction NNO


Amicalement à tous.

Repost 0
Published by Jean-Louis Badin - dans station météo ws3600
commenter cet article
10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 19:35

Bonjour à tous,

Ah, les nuages sont enfin partis. Le ciel reste bien voilé ( la Lune " boit") mais ce soir guère gênant, on va se consacrer à la Lune. Cela fait un bon de temps que je ne l'aie pas observé en visuel.

Mes guides de travaux seront l'Atlas virtuel de la Lune ( www.astrosurf.com/avl )  et l'Atlas Photographique de Jérôme Grenier disponible sur son site dont le lien figure sur la page d'accueil de ce blog.

J'ai utilisé l'Atlas de Ruckl aux Editions Grund. C'est un ouvrage indispensable pour une promenade sélène.

Je n'ai point utilisé le livre Découvrir la Lune qui pour cette lunaison ( 13 jour ) était trop succinct à mon goût mais il reste un excellent livre à tous les niveaux et pour tous les niveaux.

Dans l'appartement, il fait 21°C, dehors il fait 11° et hop je sors le matériel à 19h45 pour la mise en température.

Le matériel est toujours le même à savoir Nexstar 8 non i ( 203 mm de diamètre au niveau ouverture pour 2000 mm de focale ) couplé à un renvoi coudé et mes deux oculaires de travaux. J'ai utilisé pour le repérage le 26 mm Célestron Plossl avec un filtre neutre lunaire pour éviter l'éblouissement ( et oui à 13 jours, cela crache bien là haut au niveau lumière) et l'oculaire de travail a été le LV 6 Vixen Lanthanum qui me procure de grandes satisfactions pour son excellent rapport qualité prix.

A 20h45 HL, on peut ouvrir les hostilités tranquillement. Je décide de me cantonner aux objets de formation exceptionnelle de l'Atlas Virtuel de la Lune ( niv 1 accessibles au 150 mm). J'utilise ici l'onglet terminateur.

Je constate un bug de cette version 2.1a à savoir des objets visibles seulement avec un télescope de 300 mm disponibles dans cette liste..... Il faut donc bien aller dans l'onglet Informations et dedans la partie observations pour savoir avec quel instrument il est visible.

On commence par DOMES MARIUS avec une turbulence faible ( IV) mais qui se dégradera au fur et à mesure de la soirée.

Bon, pas évident au départ de les repérer ces domes à l'OUEST de Marius. Je m'aide de Rukl et surtout des images prises par Jérôme pour m'aider pour le repérage.
Ah, ça y est, après une mise au point aux petits oignons, je distingue très nettement 8 domes d'une taille de l'ordre de la dizaine de kilomètres alignés grosso modo Nord, Sud. Une vision moins classique de la Lune, on a plus l'habitude des cratères et rainures. Une fois repéré, on ne  peut plus les rater mais cela demande une mise au point fine.


Je passe ensuite à REINER GAMMA, une zone qui ne m'avait jamais attiré ni remarqué !
Elle est évidente par contre et n'a posé aucun souci de repérage même avec le 26 mm, ses dimensions sont de 40*30 kilomètres. Il s'agit d'une zone très claire en forme de cerf-volant très caractéristique mais qui correspondrait à un dispositif d'albédo et non un dispositif topographique.

Je passe ensuite à MONS RUMKER qui est un vaste plateau tourmenté d'environ 70*70 kilomètres
Aucune difficulté pour le repérer au 26 mm. Il a une forme allongée comme une pomme de terre dont l'extrémité ouest se termine en pointe. Au niveau de la partie est, quatre domes sont bien visibles et sont superbes. La partie de Mons Rumker proche du terminateur est à l'ombre et accentue le relief qui semble bien escarpé.

On se promène ensuite à MONTES AGRICOLA d'une longueur de 160 kilomètres pour 10 de large orientée NE-SO.
C'est une belle chaîne de montagnes mais je pense que la lunaison n'était pas adaptée au mieux car la partie ouest n'a pas été très évidente à voir. La partie plus à l'est est plus imposante et m'a permis de repérer cette chaîne. Pour prendre une image plus triviale, on dirait un spermatozoïde à savoir la tête pour la partie est et le flagelle ( car partie fine) pour la partie ouest.

J'ai profité de la proximité pour observer le bel ensemble classique d'ARISTARCHUS/HERODOTUS et VALLIS SCHROTERI, toujours aussi SUPERBE. Le cratère toujours très brillant d'Aristarchus avec son pendant beaucoup plus sombre d'Hérodotus avec cette magnifique rainure de 160 kilomètres qui se dirige vers le Nord avant d'obliquer vers l'Ouest débutant par le célèbre craterlet allongé " La Tête de Cobra" sont très esthétiques.

Je passe ensuite à PHOCYLIDES de 114 kilomètres de diamètres. Schickard m'a aidé pour le repérage. Phocylides forme une " Tête de Mickey " avec comme oreilles lui et WARGENTIN ( 85 kilomètres) et pour la tête NASMYTH ( 78 kilomètres ).
Ce sont des formations bien circulaires, je distingue un cratère au Nord ( Phocylides N) dans l'arène au pied du rempart plongé dans l'ombre. Je vois aussi un autre cratère au niveau du rempart ( Phocylides F) Les remparts de cet ensemble de trois cratères sont de toute beauté malgré la turbulence qui arrive rendant l'observation plus difficile.
J'observe aussi Nasmyth D au niveau de son rempart. Au niveau de Wargentin serpentent de nombreuses lignes de crêtes ressemblant à des dorsales.


On remonte tout schuss vers le Nord et le cratère PYTHAGORAS ( 129 kilomètres de diamètre ) l'un des plus bels objets de la soirée. Sa position juste sur le terminateur doit y faire beaucoup.Le fond du cratère est complètement dans l'ombre et le pic central extrêmement brillant est visible au milieu de cette zone sombre. Le rempart extérieur ( ouest ) est complètement illuminé par le Soleil et les alentours de ce cratère sont superbes et très riches de détails. Pas évident de décrire !

J'ai toujours constaté un défaut dans la raquette du Nexstar dans les déplacements en azimut ( la touche droite en vitesse 4 m'induit un décalage de 30 secondes d'arc, le temps que le déplacement s'arrête dès que je lâche la touche et l'anti-backslash est bien réglé ...).
En vitesse 5, le défaut est présent mais atténué. Je vais recontacter le Telescope pour que l'on torde ensemble le coup à ce problème.

Je bascule ensuite sur RIMA SIRSALIS, la plus longue rainure lunaire ( 300 kilomètres !) orientée SO-NE. Elle débute par le craterlet de 7 kilomètres Sirsalis K, passe à coté de Sirsalis ( 41 kilomètres) et Sirsalis A, continue entre Sirsalis F et J et se termine pour moi à Cruger A et C. Très curieuse rainure qui passe au milieu de montagnes et de reliefs !
Le terminateur non loin accentue son contraste et celui de la zone environnante, c'est SUPERBE, égalité avec Pythagoras !

On redescend vers le Nord, direction SCHICKARD, beau cratère de 227 kilomètres de diamètre.
Le fond grisâtre voit Schickard B au Nord Est, Schickard A au Sud. Au Sud-Ouest, on distingue Schickard C avec de nombreux craterlets ( y compris S,D, W, M, L)
Sur les magnifiques versants, je vois Schickard E ( 32 kilomètres) au Sud et en dessous F et Wargentin A au SO sans oublier Lehmann au Nord.

J'ai fini le niveau 1 au niveau des objets remarquables. Je bascule en webcam pour voir ce que cela donne. La turbulence est nettement visible au foyer du 200 mm, je n'insiste pas.

Je rebascule en visuel mais la turbulence commence à être de plus en plus importante. Au 6 mm, cela devient limite.

Je regarde SIRSALIS, cratère circulaire qui chevauche SIRSALIS A de même dimension. Sirsalis est le plus à l'ouest. Sirsalis A est plongé dans le noir, seule le rempart ouest est visible sous forme de liseré bien lumineux, plus épais sur la partie nord de ce liseré. Sirsalis est complètement éclairé sauf la partie est complètement dans l'ombre. Une alternance de contraste très esthétique.

Je termine en me baladant le long du terminateur nord/sud sans identification, juste pour la beauté du spectacle, profitant des dernières trouées dans la turbulence.

Je teste Rima Marius mais non repéré, je pense que la lunaison n'est pas bonne pour la voir.

Le ciel est maintenant TRES voilé, je ne vois qu'Arcturus, Jupiter et la Lune de mon balcon !

Il est 22h45. Une petite séance d'une heure comme je les aime.

Amicalement à tous.

Repost 0