Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Bonjour à tous,

Over-blog a fait des siennes donc je n'ai plus mon ancienne page de présentation.

On va donc en profiter pour la réactualiser et la refaire de façon plus concise.

Né en 1970, j'ai la chance d'assouvir ma passion à savoir l'astronomie. Sur ce blog seront présentés mes travaux et mes observations. Le fait de voir l'infiniment grand ne m'empêche pas d'observer le monde du petit lors de mes sorties naturalistes et avec l'aide de ma loupe binoculaire.

Quand  l'hiver maussade est là, le kit de robotique Lego Mindstorms NXT permet de patienter en construisant et en programmant.

J'ai de la chance d'être aidé dans tous ces domaines par mon épouse Marjorie que ce soit retouche d'images sous Photoshop, prises de photos naturalistes et débug des robots !! Ma fille et mon fils mettent aussi à leur niveau la main à la pâte :)

Je n'oublie pas aussi tous mes amis qui m'ont aidé, m'aident et m'aideront dans ces divers domaines. Je les en remercie tous.

Merci aussi aux fidèles abonnés de mes articles, la rubrique newsletter à gauche est là pour cela pour les nouveaux.

Le BLOG est organisé par catégories :

- Images et comptes rendus d'observation astronomiques : les archives et les images de mes observations astronomiques

- Dernières images : mes productions de l'année en astronomie.

- Sous la loupe binoculaire : mes images faites avec ma loupe et les comptes rendus de sortie naturalistes.

- Tutoriaux et informations : plus de 90 tutoriaux, informations sur l'astronomie, son imagerie. Utiliser à profit l'outil recherche de ce blog pour trouver votre bonheur.

- Etoiles doubles : tout sur les étoiles doubles et leurs mesures.

- Mindstorms NXT - Robotique : tout sur la robotique ludique dédié au LEGO Mindstorms NXT.

- Station météo ws3600 : mes relevés de station météo mensuels à Noisy le Grand et quelques astuces sur cette station (catégorie close suite à station météo HS)

- Divers : et bien divers mais une mise au point importante pour une prise de contact.

Amicalement.

Recherche

Archives

25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 17:16

Bonjour à tous,

Merci à tous pour votre soutien et de votre visite sur mon blog. Il vient d'avoir deux ans , 30 600 visiteurs uniques et 120 000 pages ( 1 page = 1 post ) vues !

La soirée a plus été dédiée étoiles donc je mets cette soirée dans étoiles doubles. Certaines étoiles pourront être observés à profit comme Sigma Orion.

Le ciel est un peu voilé mais dégagé ce soir, on ne va pas faire le difficile au vu des conditions climatiques ces deux derniers mois...
Le matériel à savoir le Nexstar 8 et ses deux mallettes d'accessoires a été sorti à 18h30 en revenant du travail.
La Lune est âgée de 6.6 jours mais elle bascule très vite derrière l'immeuble, elle ne sera pas gênante pour l'observation.
La turbulence est moyenne, la transparence mauvaise au départ s'améliorera au fil du temps pour devenir très bonne !
A 20h45 HL, j'initialise le Nexstar 8 avec Rigel et Castor. Pas évident au début, car la raquette du Nexstar a -2°C fait des siennes.
Je centre pour le Star Pointer, pas de bol oublier de l'éteindre, plus de pile... J'essaye sans, trop galère. Vite dans la cuisine pour récupérer une pile dans la balance électronique.
On recommence, je ramène le portable pour la liste des doubles saisies dans Skytools 2. Et là reboulette, plus de prise disponible sur la rallonge, avec le transformateur pour le Nexstar, je me suis bouché tous les trous restants. Evidemment, je venais de finir l'initialisation et pas de piles de secours au niveau du Nexstar...
Cela fait longtemps que je n'ai plus manipulé mon matériel et cela se sent car la prise, je me suis fait avoir déjà quelquefois.
On rebranche tout cela et reparti pour une initialisation.
On teste avec M 42, pile dedans avec un 28 mm, c'est déjà cela !!!

Je décide de faire un test avec la tête binoculaire et les 35 mm Eudiascopique sur M 42, la Grande nébuleuse d'Orion. Voile noir sur la tête pour m'isoler de l'éclairage ambiant, toujours aussi peu négligeable (enfin Noel est fini, cela a fait dégagé les lasers ....) et on colle bien les yeux. Et bien c'est impressionnant pour Noisy le Grand car le fond du ciel s'obscurcit un peu avec la tête !!! Les volutes sont superbes même si je n'ai pas l'extension qui va avec. Le coeur est bien contrasté et le Trapèze (4 étoiles) est superbe, les étoiles sont d'un bleu soutenu.
Longtemps que je ne l'avais pas vu comme cela !
Je n'ose imaginer chez Guy en Nouvelle Lune :)))))

Je fais un test avec l'Amas Ouvert M 35 dans les Gémeaux. Très esthétique, jamais vu autant d'étoiles à Noisy le Grand pour cet objet, une bonne vingtaine ! Le ciel est même " sombre " à l'Est !

Je bascule sur Saturne qui s'est levé depuis peu. Je l'observe à la tête binoculaire couplé aux 10 mm Eudiascopique, la turbulence ne m'a pas permis d'utiliser les 6 mm...
Une MAGNIFIQUE vision, Titan est à l’Ouest, éloigné de Saturne. La division de Cassini est bien visible aux anses sans aucune difficulté. L'image est très contrastée, le globe est d'une belle couleur beige contrastée et les anneaux sont blancs crème.
On se rince l'oeil tranquillement !

Je bascule ensuite en observation VISUEL sur les doubles. J'utilise à profit le programme d'Astronomie Magazine n° 12 dédié à Orion.

On va se consacrer à une dizaine d'étoiles.
On commence par RIGEL (Struve 668)

STF 668A-BC Index WDS: 05145-0812
Asc.D. : 5H14min32sec Déc. : -8°12'6" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude       0.30        6.80 
Date 2005
Séparation  9.40
Angle  204.00
Nombre d'observation 109
 
La différence de magnitude est évidente entre les deux composantes. La composante principale (qui sera notée cp par la suite) est très brillante, la composante secondaire (qui sera notée cs par la suite) est bien faible. La cp est blanche, la cs est légèrement bleutée tirant sur le grisâtre. La séparation ne pose pas de difficulté dans un 10 mm Eudiascopique. Un couple classique mais très sympa à observer !
Toutes les observations ont été faites sans tête binoculaire.
-------------------------------------------------

Alnitak (Struve 774)
 
STF 774Aa,B Index WDS : 05407-0157
Asc.D. : 5H40min45sec Déc. : -1°56'33" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude       1.88         3.70
Date  2002
Séparation  2.60
Angle  166.00
Nombre d'observation 237
 
C'est un système triple. La cp est bien brillante, la composante B est accolée juste à coté mais beaucoup moins brillante (étoile double orbitale). La séparation est nette au 10 mm. Les deux couleurs sont blanches. C'est un couple très esthétique.


STF 774Aa,C Index WDS : 05407-0157
Asc.D. : 5H40min45sec Déc. : -1°56'33" Constellation : Ori
Composante Primaire Secondaire
Magnitude      1.88         9.55
Date  2003
Séparation 57.30
Angle  10.00
Nombre d'observation 25
 
Là, la CS de couleur blanche est très faible et doit être observée en vision décalée. La séparation est franche là, bien écartée.

Je suis étonné de la magnitude que j'atteins ce soir en visuel à Noisy le Grand.

---------------------------------------------------

Mintaka (Delta Orion)

STFA 14Aa-C Index WDS : 05320-0018
Asc.D. : 5H32min0sec Déc. : -0°17'56" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude        2.41        6.83
Date  2004
Séparation  53.30
Angle 1.00
Nombre d'observation 57
 
J'observe au 35 mm Eudiascopique. La cp est bien brillante, de couleur blanche. La cs est beaucoup plus discrète, de couleur bleu pale. La séparation ne pose aucun souci au 35 mm. Ce couple est bien esthétique.

----------------------------------------------------

Iota Ori (Struve 752)
STF 752AB Index WDS : 05354-0555
Asc.D. : 5H35min25sec Déc. : -5°54'35" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude       2.90         7.00
Date 2002
Séparation 11.30
Angle 141.00
Nombre d'observation 67
 
La cp principale est blanche et brillante, la cs est beaucoup plus faible, d'une teinte bleuâtre tirant sur le gris.
La séparation est nettement perceptible au 35 mm. Un couple classique et très visuel.
Par contre, il existe une composante C en regardant au chaud le listing, Pas fait attention à cette dernière !

---------------------------------------------------

Pi 3 Ori (Tabit)

STT 560 Index WDS : 04498+0658
Asc.D. : 4H49min50sec Déc. : +6°57'40" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude      3.22           11.31
Date 1999
Séparation  74.90
Angle  165.00
Nombre d'observation 13
 
Ma première incertitude au niveau de l'étoile à savoir est ce bien la bonne que j'observe ;) ?

Les magnitudes ont l'air de correspondre.... La cp est blanche, bien brillante, la cp est très très faible, bleuâtre.
Pour la PA, je serai au niveau de 160°.
La base
http://doublestars.free.fr indique 165°, je ne suis pas mal du tout !! et une magnitude qui m'impressionne !

------------------------------------------------------

Messa, Lambda Orion (Struve 738)
STF 738AB Index WDS : 05351+0956
Asc.D. : 5H35min8sec Déc. : +9°56'3" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude     3.51    5.45
Date  2005
Séparation  4.30
Angle  44
 
La cp est blanche toujours ainsi que la cs. Les magnitudes sont voisines. Ce couple est bien rapproché au 10 mm mais ne présente pas de difficulté et est bien esthétique.
Par contre, les composantes C et D sont passées à la trappe !

------------------------------------------------------

Sigma Ori

MAGNIFIQUE étoile quadruple observée au 10 mm.

La CP bien brillante (A) est blanche avec des reflets jaunâtres et les deux composantes secondaires bleues.

STF 762AB,D Index WDS : 05387-0236
Asc.D. : 5H38min44sec Déc. : -2°36'0" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude        3.76        6.56
Date 2002
Séparation  12.70
Angle  84.00
Nombre d'observation 65
 
La plus proche (D) (PA 90 en observation) très rapprochée (environ 10'en observation), la teinte est bleutée et l'étoile est beaucoup moins visible.

STF 762AB,E Index WDS : 05387-0236
Asc.D. : 5H38min44sec Déc. : -2°36'0" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude       3.76         6.34
Date 2003
Séparation 41.50
Angle 62.00
Nombre d'observation 57
 
La troisième (E) est à PA 70°environ, beaucoup plus éloignée (20’, là j'ai mal jugé) et magnitude voisine à D.

STF 762AB,C Index WDS : 05387-0236
Asc.D. : 5H38min44sec Déc. : -2°36'0" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude         3.73       8.79
Date 2002
Séparation  11.50
Angle  238.00
Nombre d'observation 36
 
La dernière (C) est à 240 ° environ, très très faible à peine visible en vision décalée.

Cet ensemble est SUPERBE !!!

----------------------------------------------------

32 Ori (Struve 728)
STF 728 Index WDS : 05308+0557
Asc.D. : 5H30min47sec Déc. : +5°56'53" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude       4.44         5.75
Date 2004
Séparation 1.20
Angle  46.00
Nombre d'observation 215
 
Pas réussi à la voir.....fatigue du au froid ?????? Séparation trop faible ou turbulence ?

----------------------------------------------------

Rho Ori (Struve 654)
STF 654AB Index WDS : 05133+0252
Asc.D. : 5H13min17sec Déc. : +2°51'40" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude       4.62          8.50
Date 2004
Séparation 6.90
Angle 64.00
Nombre d'observation 76
 
La cp brillante est d'un jaune bien soutenu, la cs est bleue,  moins brillante. La séparation est faible mais bien discernable au 10 mm.
Le rapprochement, les teintes en font une belle étoile double à revoir.

--------------------------------------------------------

Struve 747 (situé non loin de Struve 752 dans le même champ du 35 mm)
STF 747AB Index WDS : 05350-0600
Asc.D. : 5H35min2sec Déc. : -6°0'7" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude        4.70        5.51
Date  2003
Séparation  36.00
Angle 224.00
Nombre d'observation 40
 
Les composantes sont blanches toutes les deux, la séparation est du même style qu'Albireo, sans aucun problème au 35 mm. Les magnitudes sont très voisines.
L'ensemble est très esthétique avec la proximité de M 42 non loin.

------------------------------------------------------------

52 Ori (Struve 795)
STF 795 Index WDS : 05480+0627
Asc.D. : 5H48min0sec Déc. : +6°27'14" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude        5.99         6.03
Date 2003
Séparation 1.10
Angle  216.00
Nombre d'observation 153
 
Utilisation du 6 MM LV Vixen.
Les deux sont visibles séparés mais alors que c'est proche !!!
Les deux sont blanches et de magnitudes très voisines.
Par contre, je ne pige pas, j'ai vu à 1.10 de séparation mais pas à 1.20 (STF 728), la turbulence a fait des siennes ???

------------------------------------------------------------

33 Ori (Struve 729)
STF 729AB Index WDS : 05312+0318
Asc.D. : 5H31min14sec Déc. : +3°17'31" Constellation : Ori
 Composante Primaire Secondaire
Magnitude        5.71         6.74
Date 2003
Séparation  1.90
Angle  26.00
Nombre d'observation 111
 
Elles sont blanches toutes les deux, les magnitudes sont très proches mais là aussi que c'est proche, limite au 6 mm.

On arrête là pour les doubles.

J'ai voulu tester et continuer à m'entraîner pour Saturne. J'ai donc testé une acquisition avec la Toucam Pro I couleur avec ma Barlow X3 et mon renvoi coudé afin d'augmenter le tirage.

J'ai été surpris du manque de luminosité avec le nouveau filtre Ir/ UV cut Baader. J’ai du travaillé à 5 images par secondes .... Il faudra que je teste avec mon autre filtre True Technology qui, s'il ne fonctionne pas, sera peut être supérieur à celui du Baader au niveau du planétaire.

La turbulence était trop importante, je ne voyais même pas la division de Cassini aux anses, j'ai laissé tomber..

J'arrête à 22h30 Heure Légale.

Une bonne petite soirée de reprise.

Amicalement à tous.

Repost 0
Published by Jean-Louis Badin - dans Etoiles doubles
commenter cet article
21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 20:15
Bonjour à tous,
 
Encore un ciel bleu ce dimanche matin, autant en profiter avant que les nuages arrivent de nouveau.
Le matériel est sorti à 10h00 HL pour une mise en température des équipements.
Donc dehors la Zeiss AS 100/1000, le SolarMax 90 avec son BF 15 , la Skynyx 2.1 Monochrome et la tête binoculaire.
 
A 10h40, je commence à observer en visuel à l'oculaire de 15 mm pour la vue d'ensemble.
Marjorie étant occupée, je demande à Doriane pour régler le Tune Max. Bon une petite protubérance en forme de pilier sur le bord ouest mais rien d'exceptionnel. Le globe est plus intéressant avec ses groupes de petites taches (dénomination 939), ses zones activées associées et ses filaments, pas très longs mais nombreux.
 
J'observe donc ensuite à la tête binoculaire aux 35 mm Eudiascopique et à la Barlow X2 pour environ un grossissement de 120 fois en résultant (ne pas oublier que le tirage de la tête binoculaire me fait l'équivalent d'une autre Barlow X2). Là, le spectacle est superbe malgré la turbulence bien présente. On prend le temps pour se rincer l'oeil n'ayant plus de fatigue oculaire avec la tête binoculaire.
 
Je passe ensuite en imagerie de la zone concernée.
Je fais quelques tests mais la turbulence risque de fausser les résultats finaux.
J'ai donc fait un film en 8 bits taille max du capteur 1392*1040 puis un film en bining 2*2 et un classique en 12 bits en 1392*1040 plus un test de capture de RAM en tuant un maximum de processus.
Pour ce dernier point, je peux capturer 85 frames au mieux.. Là c'est clair, le prochain PC portable, il aura 2 Go de Ram .....
 
 J'ai fait aussi une capture pour étalonner ma focale avec la Skynyx.
Donc on a au foyer 1150 mm, 2300 mm avec Barlow X2 et 3450 mm avec la X3. Pas de différence avec ma Toucam Pro donc. La technique pour faire cela est sur mon blog dans les tutoriaux.
 
Pour le bining, j'ai fait une mise au point correcte mais en grossissant ensuite pour repasser en 1*1 au traitement, j'ai vu que la mise au point était nettement perfectible. Il faudrait que je vérifie que la mise au point en bining 1*1 est la même qu'en 2*2...
 
Comparer le film en 8 bits et en 12 bits, Marjorie me l'a dit, pas facile car j'ai fait mes films d'étalonnage de webcam entre les deux, là pas fin. Au final, je me retrouve avec une demi heure entre les deux et bien cela a bien bougé !!!
A première vue, la différence n'est pas aussi flagrante que la dernière fois.
 
J'ai demandé à un grand spécialiste de l'imagerie solaire en H alpha à savoir François Rouvière son avis. Un grand MERCI pour ses avis éclairés.
 
Je cite :
 
- La différence entre 8 et 12 bits ne saute pas aux yeux. Comme tu le
remarques, les 12 bits ne seront peut-être avantageux qu'en cas de flare
important, ou d'images près du bord avec détails sur le disque et protub au
bord à enregistrer en même temps.

- Le binning: sous Photoshop j'ai d'abord mis à la même échelle sur l'écran
l'image A (1392x1040) et l'image B "binnée" 2x2 (696x520), disons A à 100%
et B à 200%. Les détails du soleil ont alors même dimension à l'écran dans
les deux cas.
Et là, déception: les pixels, presque invisibles sur A, sont trop visibles à
l'écran sur la seconde. Mais ils disparaissent en poussant la résolution
d'affichage (Image>taille de l'image>résolution du document). Si on met 144
pixels/pouce au lieu du 72 standard tout va bien.
Cela fait, les images A et B font maintenant 1392x1040 et l'affichage à 100%
permet de bien les comparer. La résolution effective m'a semblé du même
ordre dans les deux cas. Elle est peut-être un peu inférieure pour B, mais
cela pourrait venir de la difficulté de mise au point que tu me signales
avec le binning. Ca vaut sans doute la peine de poursuivre les essais dans
de meilleures conditions de turbulence: le binning permet d'avaler davantage
d'images en un temps donné, donc d'atténuer davantage bruit et turbulence
par compositage, et de pousser davantage les ondelettes.
 
La comparaison a été faite sur les images compositées (150)  sans retouche.
 
L'image exposée ici est issue du meilleur film en 12 bits en 1392*1040.
 
Turbulence plus que moyenne.
 
Start time of recording.....2007-01-21, 10:18:26 UTC +1 hours
Recording duration..........88.78s
 
Telescope...................Zeiss AS 100/1000; AP: 100mm; FL: 1000mm; Barlow x2.
 
Camera......................SKYnyx2-1M b/w #6110288
Bayer matrix................MONO
Image size..................1392x1040
Binning.....................1x1
Pixel format................16Bit grayscale
Camera stream rate..........7.5 fps
 
Captured frames.............542
Dropped frames..............132
Capture frame speed.........6.1 fps
 
Exposure....................4.53ms
Gain........................2.38
Gamma.......................0.64
Contrast....................1.57
Brightness..................0.00
 
Procédure classique à savoir batch pour convertir en .FIT avec Lucam Recorder , utilisation de renam pour les noms de fit en 001 en 1.
 
Bestof de 150 , select , registration de 512 , composit 5 40 1 150 ( 35 minutes !)
Save psd.
 
Photoshop CS2:
 
à savoir renforcements 1,5 pixels 500 % puis recadrage à 80% puis
renforcements à 2 pixels à 60 %
Technique de l'estampage ( cf mon blog pour
le détail de la manip) à 35° , force 3 , hauteur 90 en incrustation ,
colorisation par les niveaux et save jpeg qualité max.
 
Fin de l'observation à 12h15.
 
Amicalement à tous.
Repost 0
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 21:52

Bonjour à tous,

Une triple dédicace et remerciements pour cette image à savoir Jérôme pour son aide lors de cette journée, à Christophe Pellier pour avoir mis en doute les capacités de la Lumenera pour les protubérances (cf. plus bas ;) sans oublier ses nombreuses aides et pour finir à Christophe Gervier pour ses avis toujours éclairés sur mon imagerie solaire.

Nous continuons donc cette journée du 14 décembre.
J'ai voulu capturer la protubérance qui semblait un peu plus d'importance. Bon, la taille n'est pas exceptionnelle, loin de là donc il faut pousser la focale !!! J'utilise donc la Barlow X3 et là une horreur, un méga reflet et je me rends vite compte que les réglages de Lucam Recorder dépendent de la position de ce reflet par rapport à la protubérance. Bref, rien à faire et une grosse déception....
Je remets ma Toucam Pro I avec son capteur NB et son mode RAW. Le reflet est là mais beaucoup plus soft....
Je profite de la présence de Jérôme pour voir si cela ne vient pas du SolarMax ou du Tune Max, une rotation de l'un et de l'autre n'a aucun influence sur le reflet donc pas cela...Je me rappelle ce que m'avait dit Christophe et là je démonte la vitre de protection de la Skynyx tenue par deux vis. Et je regarde de nouveau en capture et là BINGO !!! Plus rien du tout !!!!!!
Jérôme me suggère de tester de nouveau avec mon filtre Ir Cut de marque True Technologie et là de nouveau horrible !!!!! Le souci ne vient pas de la vitre de la Skynyx (que je vais enlever sur les conseils de Christophe, moins il y a de choses sur le trajet lumineux, mieux c'est :) mais bien du filtre Ir Cut !!! Je teste avec un filtre neutre, pas de reflets.... J'ai compris, plus qu'à me racheter un filtre. En l'examinant bien, il y a un petit choc ou un ensemble de rayures plein centre, la cause doit venir de là...
Et là un grand OUF de soulagement !!!!! Car là, on peut faire des réglages nickel pour la protubérances et au vu des résultats, je suis totalement rassuré pour l'acquisition de ces dernières. Mes derniers tests avec la Lumenera 075 de Christophe ne m'avaient pas convaincu (attention Florent, pour du H alpha solaire et on a fait qu'une tentative avec Christophe, elle marche bien sa Lulu :))

Je me suis aussi rendu compte que je grattais un peu en tirage avec la Skynyx pour atteindre à la louche 3700 mm avec la Barlow X3. Mais c'est là qu'on est content de la taille du capteur, une petite rotation de la Skynyx dans le sens de la longueur et hop toute la protubérance dans le champ !!! Pas besoin de faire de mosaïque, royal !
Voici les réglages de la capture :

Start time of recording.....2007-01-14, 10:58:30 UTC +1 hours
Recording duration..........99.73s, fragmented by PAUSE button

Telescope...................Zeiss AS 100/1000; AP: 100mm; FL: 1000mm; Barlow X3 Télévue. Solarmax 90 BF 15

Camera......................SKYnyx2-1M b/w #6110288
Bayer matrix................MONO
Image size..................1392x1040
Binning.....................1x1
Pixel format................16Bit grayscale
Camera stream rate..........15 fps

Captured frames.............600
Dropped frames..............636
Capture frame speed.........6.0 fps

Exposure....................45.7ms
Gain........................4.63
Gamma.......................1.30
Contrast....................1.25
Brightness..................0.00

Vous notez la valeur du gain légère qui m'a permis d'avoir un peu de dynamique. Je n'ai pas touché la luminosité et jouer avec le gamma pour le fond du ciel et finalisation avec l'exposition.

J'ai traité pour une fois différemment et tester une autre procédure comme je l'avais indiqué sur mes posts du 9 décembre 2006. En utilisant le batch qui est présent sur Lucam Recorder (il faut juste brancher la caméra pour la conversion), j'ai converti mon film .SER en .FIT (pas de perte d'informations, Heiko m'a confirmé que les . FIT étaient non compressées). Ensuite sous Iris, petit souci de nom car cela s'incrémente de f001.fit à f099.fit et là Iris, il veut du f1 à f99 !! J'ai utilisé un freeware de renommage Power Renamer qui en quatre clics de souris m'a renommé plus de 100 fichiers.

Ensuite travail sous Iris qui travaille en 16 bits, sauce habituelle. Bestof, select, registration en 512.
A noter que les seuils de visualisation sont de 0 à 4096 mais à chaque image, bah cela redevient tout sombre. Pas évident de surveiller la registration dans ces conditions. Stéphane m'a donné la solution, un grand merci à lui.

Je cite :

dans le menu visualisation, tu as une commande qui s'appelle "seuil d'une
séquence", tu mets toutes tes brutes en 0 4096 (ou autre) comme ça tu vois
ce qui se passe pendant la registration! :)

Ensuite composit reg 5 40 1 nombre d'images ici 150 et on patiente, il a fallu plus de quinze minutes à Iris pour me sortir l'image résultante ! Réglage des seuils et c'est parti pour les ondelettes. Là, comme d'habitude, travail en binôme avec Marjorie pour des ondelettes Iris 10 7 1 1 1. Et pour récupérer toujours les fameux 16 bits, savepsd.

Utilisation de CS 2 qui gère les calques en 16 bits.

On ouvre l'image qui fait 8 Mo. Puis comme d'habitude, colorisation par les niveaux et une correction sélective des cyans en tons absolus à -15. Ensuite il faut faire ce cercle noir à 7000 pixels de diamètre..... A cette taille, bah le bord lisse a du mal à suivre car le cercle est peu prononcé. J'avais un effet d'ondulations au niveau de ce limbe noir. Guy m'a conseillé une autre manipulation (déplacement du cercle APRES Selection et non AVANT !) et là pas de souci pour la transition et un limbe noir non dentelé. De même, il faut être patient avec mes 512 de Ram et Photoshop qui m'en bouffe plus de 300, cela rame bien !
Je rappelle que cette technique du cercle noir sous Photoshop est présent dans les tutoriaux de mon blog.

On réduit toujours à 80 %, une légère accentuation de contraste à 5 pixels, 35 %, on recadre ensuite sur le sujet et sauvegarde en jpeg.

En conclusion, je suis entièrement rassuré sur les capacités de la Skynyx sur la capture des protubérances qui sont, dans la catégorie d'objets que je filme, les plus difficiles (une proximité solaire extrêmement brillante pour des protubérances qui ne le sont pas !). J'avais toujours une incertitude à ce sujet qui est levé.
La procédure de traitement sous Iris est fonctionnel et permet un traitement du signal en 12/16 bits de A à Z. De même, je trouve toujours le bestof d'Iris toujours supérieur à celui de Registax 4 même si ce dernier a fait des progrès. Mais là, chacun ses outils de prédilection. La procédure étant plus lourde, je la réserverais aux films prometteurs, pour le reste, on fera au plus rapide à savoir Registax.
Merci à tous les courageux qui ont lu jusqu'au bout.

Repost 0
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 21:01

Bonjour à tous,

Jérôme est venu me rendre visite samedi 13 janvier et espère pouvoir observer dans le 90 mm et sa tête binoculaire. Je sors le matériel à 10 heures du matin pour le ranger malheureusement à 14h00. Marjorie me dit qu'il y aurait des éclaircies timides dimanche matin. Je dis à Jérôme que, s'il le souhaite, il peut revenir dimanche matin. Ce dernier décline ayant de la famille à visiter sur Paris.

Le lendemain, donc dimanche, pas un nuage !!! Cool pour la timide éclaircie et rien à l'horizon en plus. Allez on tente et je sors le matériel à 10h00.
Coup de fil : c'est Jérôme qui a une furieuse envie de passer à Noisy le Grand vu le zéro nuages !!
Je regarde au niveau du ciel après un réglage du Tune Max par Marjorie, on a la tache 938 avec une zone un peu active et une protubérance correcte à l'ouest avec une autre qui apparaît tranquillement.
Bon, cela vaut le coup quand même. Hop arrivée prévue à 10h40 environ dont acte.
On commence par une vision d'ensemble à l'oculaire 15 mm Baader Eudiascopique. Je rappelle que suite à ma configuration optique, je ne peux avoir le Soleil en entier à la tête binoculaire (car sinon c'est tout flou !).
On passe ensuite au 35 mm avec la Barlow X2 et la Tête binoculaire Baader Mark V. Je galère un peu pour la mise en oeuvre (un bon mois que je ne l'ai plus touché !) ayant remonté l'adaptateur à l'envers pour le coulant 31.75 m.....;)
Hop le voile noir en tissu pour augmenter le contraste et là très belle vision de la protubérance et de la zone active. Je teste le grand champ à savoir le 24 mm Panoptic et la Magnimax 1.6 X pour éclaircir la protubérance, comme d'habitude, un léger halo entoure le Soleil et atténue la brillance des protubérances. Personnellement, je préfère cette configuration, Jérôme l'autre.

On bascule ensuite en numérique. Les manips des réglages en mémoire communiqués par Heiko (et mis à disposition sur la liste astrolumenera) fonctionnent bien, on gagne en temps !
On travaille au foyer mais là c'est vraiment trop petit ....cela ne donne pas grand chose au vu des phénomènes, je traite un peu mais je ne garde pas les films finalement.
J'essaye surtout de voir d'où vient le souci pour cette chromosphère. Et bien, j'ai trouvé !!!
Avec le menu histogram de Lucam recorder, j'ai ma plage de niveau de 0 à 255 et bien si je mets à zéro, adieu chromosphère !!!!!! Je mets donc la plage à 15 environ mais là aussi c'est un subtil dosage.... Vers zéro, plus de chromosphère, trop important et c'est le globe et son contraste qui en compatit....Là, pas de règle, ce sont les détails du globe présents (filaments bien sombres ou au contraire zones saturées)  à un moment donné qui va donner les réglages corrects voire optima avec un peu plus d'expérience ! Il faut donc travailler en visuel pour la chromosphère et regarder l'histogram pour voir la dynamique du reste de l'image !!
A noter que cela ne concerne que le globe près du limbe. En plein centre du Soleil, je peux utiliser sans souci et en ayant la plus grande dynamique possible ma plage 0-255 (qu’Heiko doit d'ailleurs prochainement passer en 0-4096 quand on travaille en 12 bits).

Je n'ai toujours pas pensé à faire un FLAT !!! Mais bon cela viendra bien un de ces jours tout comme le test en capture RAM ou de baisser la mémoire virtuelle.
Enfin, déjà tuer les processus pare feu et anti virus m'ont fait gagner quelques images par secondes ;)

Je n'oublie pas aussi le test du bining suggéré par François que je remets ici :

- Sur une proposition de François Rouvière je cite : Une remarque: la
résolution théorique au foyer d'un instrument est le fameux 1,22 x lambda x
(F/D), soit 0,8 x (F/D) microns en H-alpha. Pour ta Zeiss
avec Barlow x2, ça fait F/D=20 donc 16 microns. Tout ça pour dire que tu ne
devrais, en principe, rien perdre en résolution en faisant du binning 2x2
(pixels de 9,3 microns de côté), et que ça devrait améliorer sérieusement la
vitesse de transmission.

Vous avez donc ici la zone de la tache prise à la Barlow X3 avec une turbulence plus que moyenne.

Start time of recording.....2007-01-14, 10:40:39 UTC
Recording duration..........85.02s

Telescope...................Zeiss AS 100/1000; AP: 100mm; FL: 1000mm; Barlow X3 plus SM 90 et BF 15.

Camera......................SKYnyx2-1M b/w #6110288
Bayer matrix................MONO
Image size..................1392x1040
Binning.....................1x1
Pixel format................16Bit grayscale
Camera stream rate..........7.5 fps

Captured frames.............386
Dropped frames..............79
Capture frame speed.........4.5 fps

Exposure....................11.3ms
Gain........................2.51
Gamma.......................0.78
Contrast....................1.25
Brightness..................0.00

Je travaille comme d'habitude pour Registax en qualité gradient 80%, je mets 256 pour la zone de recherche mais là, je n'oublie pas de sélectionner 1024pour la zone de travail (onglet align, champ à droite). Je teste différentes zones pour l'alignement pour trouver celle qui va me donner le plus fort coefficient de qualité. Je fais étape par étape (pas en automatique car m'arrêtant au menu stack) ayant l'habitude de faire mes renforcements sous Photoshop.

Une fois ce menu fait, je passe à l'optimisation en plusieurs passages pour moins de 1%.
Ensuite, je passe au stackage et là j'affiche le stackgraph. On vire les images les plus mauvaises (curseur du bas) et on écrête celles qui se sont le moins recalées (curseur vertical) puis je clique sur le bouton stack pour compositer 86 images sur 386  à qualité 92 %. Un passage nuageux m'a fait arrêté la capture et je n'ai pas été assez rapide pour la pause, ô combien pratique de Lucam Recorder (surtout avec mon suivi :)
Ensuite là, je sauve mais pas trop de choix, je suis obligé de faire en BMP 8 bits.

Moulinette Photoshop CS 2:
À savoir renforcements 5 pixels à 65 % pour le contraste puis à 2 pixels à 325 % puis redimension à 80% et recadrage. Tests de renforcements sur l'image réduite, cela n'a rien donné, cela bruite trop ....
Technique de l'estampage ( cf. mon blog pour le détail de la manip) à -145°, force 3, hauteur 110 en lumière tamisée, colorisation par les niveaux et jpeg niv 12.

Amicalement

 

Repost 0
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 20:08

Bonjour à tous,

Un mois de décembre avec encore des températures plus que douces pour la première dizaine. Par contre, l'hiver est bien là pour la dernière dizaine de décembre.
J'ai aussi deux journées en température minimale à 0 ° C et à 0.2° C. Pourtant la route et les voitures étaient couvertes de givre. Est ce que ces derniers du fait de leur matériau ( bitume , métal ) accentuent le froid et par conséquence le gel apparait sur ces surfaces ......

Qu'en pensez vous ???

Je suis aussi étonné pour la pluviométrie de l'écart entre mes valeurs données pour la station ( max 1 heure et max 24 heures ) et les mesures EXCEL ..

Des idées là aussi ???

Sinon, à noter le passage de la tempète du 8 décembre ( qui a donné un mort sur la capitale - chute d'un panneau publicitaire) qui est le record de ma pression minimale ( 982.9 !) Pas de bol, pour la tempête , juste dans mes heures de trajet à pied, j'ai pris une bonne douche avec les enfants et je ne compte pas les fois où j'ai failli me faire écraser, les voitures dans ce cas ne voient guère les piétons au vu du déluge sur leur pare brise....

Du 1er décembre 2006 au 30 décembre 2006 *Observations de la station météo ws3600 à
Noisy le Grand.

Station météo NON aux normes METEO FRANCE.
Pas de mesure :  5 minutes.
Ces mesures contenteront " l'homme du monde " mais pas nos amis
météorologistes purs et durs :)

Température moyenne maximale :   8,6 °C
Température moyenne minimale :   3,4 °C
Température moyenne mensuelle :  6,0 °C / moyenne mensuelle sur l'ensemble
des mesures : 5.8 ° C

Pluviométrie : 88 mm.

Pression relative maximale le 21 décembre   :  1038,7 hPa
Pression relative minimale le  8 décembre   :   982,9 hPa


Quelques observations pour le mois de décembre 2006


Température maximale >= à 15°C et < à 20°C : 1 jour
Température maximale >= à 10°C et < à 15°C : 11 jours.
Température maximale >= à 5°C  et < à 10°C ( journée froide ) :  14 jours
Température maximale >= à 0°C  et < à 5°C ( journée froide ) :  5 jours

soit 19 journées froides.

Température minimale < à 0° C ( gelée) : 4 jours sans compter les deux limites limites cf plus haut...


Température maximale la plus basse :  0.2 °C
le 28 décembre 2006 à 1h45.
Température maximale la plus élevée :  15,8 °C
le 5 décembre 2006 à 16h40.


Température minimale la plus haute :  10,5 °C
le 5 décembre 2006 à 23h30.
Température la plus basse du mois :  -2.5 °C
le 29 décembre 2006 à 2h45.


Précipitations mensuelles octobre 2006 : 88 mm

Nombre de jours en pluie > ou = à 1 mm : 11 jour.
Nombre de jours en pluie > ou = à 10 mm : 2 jours.
En 24h le 8 décembre 2006 : 34.7 mm relevé ( lu sur la station ) mesures 29,5 mm .
En 1h  le 8 décembre 2006 entre 07h40 et 8h40 : 11,9 mm relevé ( 10 mm pour les mesures pas de 5 minutes )


Humidité absolue du mois :

Minimale le 9 décembre 2006 avec 60 %.
Maximale le 15 décembre 2006 avec 92 %.


Rafales de vent en ville :
vitesse maximale enregistrée le 8 décembre 2006 à 10h40 avec 31,3 km par heure
direction N.

Pour cette dernière, au vu de la situation de mon anénomètre, c'est purement indicatif car les rafales étaient beaucoup plus violentes mais voila, je suis protégé par les immeubles...


Amicalement à tous.

Repost 0
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 22:29

Bonjour à tous,

Tout d'abord, merci à Heiko, le créateur de Lucam Recorder pour l'hébergement de mon image ( 2.32 Mo ).

IL s'agit de ma première mosaique faite avec la Skynyx 2.1 mais j'ai rencontré quelques soucis, on va en reparler ;)

Tout d'abord, il faut trouver les réglages pour le globe au foyer. Je pense et effectivement cela sera confirmé au traitement que six images suffisent à faire le globe. Mais bon en 1392*1040, mon PC est un peu fainéant ...

Je mets ici un réglage pour le globe :

Start time of recording.....2006-12-09, 11:26:35 UTC +1 hours
Recording duration..........44.88s

Telescope...................Zeiss As 100/1000 Solarmax 90 BF 15.

Camera......................Lw130M  ( j'ai vu avec le SAV de Lumenera , le problème est réglé, j'ai bien via un patch une Skynyx 2.1 au lieu de la LW130M)
Bayer matrix................MONO
Image size..................1392x1040
Binning.....................1x1
Pixel format................12Bit grayscale
Camera stream rate..........7.5 fps

Captured frames.............300
Dropped frames..............41
Capture frame speed.........6.7 fps

Exposure....................1.67ms
Gain........................1.10
Gamma.......................0.83
Contrast....................1.12
Brightness..................0.00

Pour les cinq autres films, seul le début change et la vitesse de capture à savoir 6.5 à 6.7.

J'ai noté par contre que je n'avais pas de chromosphère pourtant avec le menu histogram de Lucam Recorder, j'ai bien ma plage de niveaux et de dynamique...Il faut tester encore de ce coté en espérant de ne pas faire une série de capture pour le globe, une pour la chromosphère et une série pour les protubérances !!!!!!!!

Bref, encore et encore des tests en perspective....

Pour les protubérances, beh là encore moins facile du fait de la sensibilité de la caméra...pour chaque protubérance, pratiquement un réglage différent et pour certaines, je ne les ai pas trouvés ces réglages !

Ainsi pour les deux protubérances assez petites voila les réglages :

ecording duration..........47.00s

Telescope...................unknown

Camera......................Lw130M b/w #6110288
Bayer matrix................MONO
Image size..................1392x1040
Binning.....................1x1
Pixel format................12Bit grayscale
Camera stream rate..........7.5 fps

Captured frames.............300
Dropped frames..............57
Capture frame speed.........6.4 fps

Exposure....................24.9ms
Gain........................1.78
Gamma.......................1.00
Contrast....................1.12
Brightness..................-48.8

et pour la plus grosse...

Start time of recording.....2006-12-09, 11:38:27 UTC +1 hours
Recording duration..........47.42s

Telescope...................unknown

Captured frames.............300
Dropped frames..............61
Capture frame speed.........6.3 fps

Exposure....................9.05ms
Gain........................1.78
Gamma.......................1.00
Contrast....................1.12
Brightness..................-12.2

Remarquer les différences de réglages et surtout la finesse de ces derniers à deux chiffres après la virgule, on est loin des valeurs par défaut ou des slides de la Toucam Pro !!!

Ensuite, bien sur pas fait de flat. Mes films étant faits en SER ( qui est le format le plus rapide normalement - mais une personne sur astrolumenera , ce sont les FIT !) , je passe par Registax 4 en single alignement.

Les procédures restent les mêmes que pour la version Barlow X2, je n'y reviens pas. Mais j'ai retenu le même nombre d'images pour avoir le même contraste et la même luminosité.....

J'ouvre Photoshop, et c'est parti pour l'assemblage et la gomme magique. Ces techniques ont été aussi abordées sur ce blog , je n'y reviens pas. Et là; comme d'habitude un Soleil avec 6 zones de gris !!!!

Je crie au secours vers mon ami Guy , je lui laisse la parole car là , on ne joue pas dans la même cour même si je suis conscient qu'il faut que j'y rentre dans cette cour , un jour !

GUY :

Pour info il y avait de la rotation de champ sur les calques 6, 7 et 4, ( moi : et oui , encore moi qui n'ai pas serré ma vis !!!!!!! fait trop souvent cette boulette !!)
càd toute la partie droite du soleil par rapport à l'autre.
  J'ai placé les calques en repérages, équilibré les gris d'abord avec
les niveaux en prenant comme référence le calque d'en bas à gauche puis avec l'outil Densité (à 400 pixels et 3% d'opacité)
généralement sur le calque du dessus, de temps en temps dessous quand
c'était nécessaire, puis j'ai fait une découpe en zig zag (pas le temps
de détourer les détails) de la partie à virer (généralement en passant
au milieu) et de nouveau outil Densité + ou - pour fignoler, aplatir
sur le calque du dessous, et ainsi de suite jusqu'au dernier calque.
Ensuite copie de l'arrière plan, re-outil Densité pour corriger qq
zones, souvent on voit la densité changer quand on a dépassé la bonne
valeur, puisque je travaille sur une copie (calque) je change alors son
opacité et j'applatis sur l'arrière plan.
Faut savoir que moins on va toucher aux outils de densité, moins ton
soleil aura l'air fatigué par les retouches, ou, dit autrement, trop
travailler sur les densités fatigue l'image (trop d'inégalités sur de
petites zones) donc il faut y toucher le moins possible, faire ce qu'il
faut là où il faut et pas plus.

Travail de mon ami infographiste une bonne heure , pour un simple militaire comme moi , je ne sais ;)

Guy me renvoie le document, il me reste à rajouter les protubérances et de nouveau d'assembler tout cela....quelques petites heures encore à cette transition globe / protubérance.

Puis sur chaque calque , on renforce , pour une protubérance ( la plus grosse 1 pixel à 135 % ) , les deux petites 1.5 à 100 %) et le globe à 1.6 pixels à 325 %. On a donc trois calques pour ceux qui suivent ;) Les renforcements sont faits pour UNE REDUCTION choisie ici 80 % !

Bien sur , la turbulence n'étant pas constante , les zones sont plus ou moins nettes.

Une technique consiterait pour ce point à renforcer calque par calque et non le globe en entier en prenant comme référénce la zone la plus nette ( ici c'était la tache ).

On aplatit tout cela et on colorise par les niveaux et on sauvegarde en jpeg qualité maximale.

Quelques points :

- Il faut tester avec un flat pour voir si on équilibre mieux l'image au final.

- Tester encore les réglages pour cette chromosphère et gagner encore de la dynamique sur le globe.

- Trouver aussi ceux çi pour les protubérances , le fond du ciel monte très vite et là c'est cuit pour fair ressortir les protubérances . Pour ces dernières , elle doit apparaitre sans reflets saturé et sans fond de ciel cramé...bref une protubérance sur fond noir ...et là pas gagné.

- Tester et faire mumuse avec la mémoire virtuelle du PC en baissant la valeur pour que la RAM travaille au max ( mais voir aussi l'option dans Lucam Recorder et la tester).

- Sur une proposition de François Rouvière je cite : Une remarque: la résolution théorique au foyer d'un instrument est le fameux 1,22 x lambda x (F/D), soit 0,8 x (F/D) microns en H-alpha. Pour ta Zeiss
avec Barlow x2, ça fait F/D=20 donc 16 microns. Tout ça pour dire que tu ne
devrais, en principe, rien perdre en résolution en faisant du binning 2x2
(pixels de 9,3 microns de côté), et que ça devrait améliorer sérieusement la
vitesse de transmission. Qu'en penses-tu?

Ma réponse à tester faire en 1*1 , 2*2 et Marjorie regarde la résolution ;)

- Pour travailler à maximum en 12/16 bits , faire des fit ( ou extraire en fit de ser via le batch fourni par Lucam) puis passer en moulinette Iris en mettant les niveaux à 0-4096 pour sauvegarder en psd et ensuite Photoshop CS 2.

A noter aussi qu'avec UN SEUL .SER de 300 images , sa taille est de 868 Mo. J'ai fait huit films pour cette mosa , vous m'avez compris , il faut de la place et pour l'archivage , pas grand choix...J'ai décidé de sauvegarder les films de qualité, compressé en winrar  et mis sur disque externe , le reste partira à la poubelle sinon il me faudra une sacrée capacité de stockage pour le maximum solaire ;)

Bref, il y a encore du boulot avec la Skynyx.

Allez l'image ( là c'est pour ceux qui ont tout de suite utilisé l'ascenceur ).

A titre indicatif, la tache 930 fait la taille grosso modo de la Terre.


Repost 0
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 22:03

Bonjour à tous,

Sur ce post, on va plus se concentrer sur la capture et le traitement pour l'image résultante.

J'utilise donc Lucam Recorder et étant gourmand, j'ai travaillé donc en 12 bits en pleine taille soit 1392*1040. La vitesse théorique est donc de 15 fps mais le PC a pris à 5-7 fps environ. A 8 bits et en 640*480, je travaille sans souci à 25 fps sans compression d'images...

J'ai fait un essai en 8 bits et en 12 bits, j'ai une sacrée différence en contraste mais pour l'instant, je ne peux dire si cela est du à la turbulence, à des réglages faits meilleurs en 12 bits qu'en 8...Il faudra creuser de ce coté encore.

L'extension - propriétaire - SER est reconnu par Registax. Heiko, le créateur du logiciel, a crée une petite application ( dans le menu File du logiciel) qui permet de transformer le .SER en images TIFF, FIT etc .

J'ai fait un essai donc pour transformer mon film en .SER en images .FIT pour voir ce que donnait la moulinette Iris.

Je viens de tester , en réglant les seuils de 0 à 4096 , c'est OK , cela passe, il faut que j'enregistre en savepsd sous Iris pour bien récupérer ma dynamique mais cela reste encore à creuser car sous Registax, l'image est en 8 bits quand je la sauvegarde... 

Pour le futur, on testera donc des prises en 12 bits en fit , passage Iris, sauvegarde en PSD puis travail sous Photoshop...

Mais reprenons.

Je passe donc à Registax 4. J'ai testé le mode multi point qui ne m'a pas convaincu pour le moment mais j'attends des protubérances pour vraiment tester...

Je travaille comme d'habitude pour Registax en qualité gradient 80%, je mets 256 pour la zone de recherche mais là, je n'oublie pas de sélectionner 1024 pour la zone de travail ( onglet align , champ à droite).
Je teste différentes zones pour l'alignement pour trouver celle qui va me donner le plus fort coefficient de qualité.
Je fais étape par étape ( pas en automatique car m'arretant au menu stack) ayant l'habitude de faire mes renforcements sous Photoshop.

Une fois ce menu fait, je passe à l'optimisation en plusieurs passages pour moins de 1%.
Ensuite, je passe au stackage et là j'affiche le stackgraph. On vire les images les plus mauvaises ( curseur du bas ) et on écréte celles qui se sont le moins recalées ( curseur vertical) puis je clique sur le bouton stack.

Ensuite là, je sauve mais pas trop de choix, je suis obligé de faire en BMP 8 bits ! Les autres formats qui prennent en compte le 12/16 bits ( TIFF,  FIT , PNG), j'obtiens de magnifiques images vertes en RVB alors que je travaille en monochrome tout le long du processus !!!!

Suis je le seul à avoir ce bug ??? je fais une erreur quelque part ?

Je vais voir aussi avec Guy pour voir ce que cela donne aussi entre le BMP registax, le TIFF Registax couleur verte et le PSD d'Iris.

Pour Photoshop, j'ai vu que je travaille sur de plus gros pixels ( 2 à 3 ) mais que l'image compositée supporte de plus forts coefficients sans que l'image soit surtraitée.

Bon là avec la turbulence, le bruit ressort quand même... mais il faudra aussi que je teste avec du gain pour voir ce que cela donne car ce n'est plus ma Toucam Pro !

Les manips sont classiques. Je mets le log de Lucam Recorder :

Start time of recording.....2006-12-09, 10:41:18 UTC +1 hours
Recording duration..........114.89s

Telescope..................Zeiss AS 100/1000 SolarMAx 90 BF 15 et Barlow Célestron X2.

Camera......................Lw130M b/w #6110288 ( c'est modifié maintenant avec Lumenera, j'ai bien la Skynyx)
Bayer matrix................MONO
Image size..................1392x1040
Binning.....................1x1
Pixel format................16Bit grayscale ( MARRANT , je viens de le voir , euh c'est bien du 12 bit !)
Camera stream rate..........7.5 fps

Captured frames.............600
Dropped frames..............272
Capture frame speed.........5.2 fps ( ma vraie vitesse de capture finalement)

Exposure....................11.3ms
Gain........................1.00
Gamma.......................0.40
Contrast....................1.12
Brightness..................0.00

Stackage de 125 images. Enregistrement donc en BMP puis moulinette Photoshop 7

à savoir renforcements 2 pixels 500 %^puis recadrage à 75% puis renforcements à 2.5 pixels à 65 % puis technique de l'estampage ( cf mon blog pour la manip ) à -58° , 3 de hauteur , 85 de force en lumière tamisée , colorisation par les niveaux, puis luminosité +9 contraste +15 et jpeg en qualité 12.

Repost 0
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 21:59

Bonjour à tous,

En levant les volets ce matin, je ne pensais pas voir un ciel bleu sans un seul nuage surtout au vu de la tempète de la veille !
Mais le Soleil se lève tard, est ce que les nuages ne vont pas tarder à venir ? Tant pis, je prends le risque, cela fait un moment que je n'ai pas observé le Soleil et puis j'ai des tests à faire.

DE 9h00 à 9h30, je teste le Glasspath 1.25 fois. Il s'agit d'un système dédié à la tête binoculaire Baader
Mark V faisant office donc de Barlow 1.25 X. Le but pour moi est de savoir si je peux avec mes 35 mm Eudiascopique observer le Soleil en entier.

Mais voila, la Zeiss AS 100/1000, elle en a de la focale. Je teste tous mes oculaires, rien à faire, mise au point impossible.... le 1.25 X est insuffisant, peut être un 1.4 X et encore.

Je me renseigne, Baader ne propose que la X2 et la 1.7 X. Mais bon avec ma Barlow X2 et la MagniMax 1.6 X, j'ai ce qu'il faut surtout que ces accessoires Glasspath ne sont pas donnés quand même ( compter dans les 80 euros l'un).

9h30 fin de l'observation. Marjorie, mon épouse, m'attend au magasin pour les courses ( et oui, quand on n'a pas de voiture, il faut bien quelqu'un pour les porter ;).

Je recommence les observations à 10h15. La transparence est bonne, l'atmosphère s'asséchant de plus en plus ( on est passé de 90% à 60 % d'humidité en deux heures !), la turbulence est forte toutefois.

Je décide d'observer à la tête binoculaire et les 35 mm couplé à la Magnimax 1.6. La tache solaire 930 est de toute beauté avec des zones actives , des filaments associés. Par contre, pas grand chose à se mettre sous la dent question protubérances nombreuses mais bien petites...
On se concentre sur le globe et la tache solaire. Curieusement en passant ensuite aux Panoptic 24 mm, je distingue au sein de la tache en pleine ombre, deux points extremements brillants !!!! Première fois que je constate ce phénomène. A la fin de mon observation à 11h45, les deux points sont toujours présents.

Avec la caméra, ils étaient visibles en saturant complétement le globe, en ne laissant que l'ombre visible ( même la pénombre est saturée..) mais au vu de la saturation, je n'ai point fait de film....

On va pouvoir tester la Skynyx 2.1 enfin plutôt ma LW130M ( merci à Jean-Marc et à Heiko pour leur aide ) à ce sujet.

Déja mon premier portable est à la ramasse...le disque dur est fatigué ; là en 1392*1040, il ne suit plus et plante.

J'utilise mon deuxième portable cadencé à 3 Ghz, 512 Mo de Ram et un disque dur à 5400 tours par minute...
C'est mieux.

Au départ, pas gagné, je mets le gain à 1 mais l'exposition est à l'inverse de la webcam, le slide doit aller vers la gauche et non vers la droite ! Pas évident de trouver au départ avec en plus le problème de la mise au point...

Puis bingo, je trouve un réglage correct.

Quelques points, les réglages sont spécifiques pour une vitesse de capture définie pour la caméra ( ainsi par exemple 15 fps ou 7,5 fps) même si au final , je vais toujours prendre à 5 images par secondes. Cela rejoint ce qui se passe au niveau de la webcam et cela reste encore un point à explorer pour voir les valeurs d'exposition ( qui je rappelle, " fige " la turbulence).

Les valeurs comme le gain n'aiment pas les valeurs extremes, cela m'a fait une image pas très naturelle. J'ai travaillé ensuite avec un gain très light 1.10 ( attention les valeurs ne peuvent se comparer avec celles d'une webcam ).

J'ai touché au contraste. J'ai joué avec le gamma ( pareil , pas aimé les deux extremes ) et le brightness. Pas évident du tout, les réglages peuvent être très fins et beaucoup plus sensibles que la webcam au niveau de l'image résultante. J'ai utilisé Lucam Recorder et son menu analyse image qui me donnait les niveaux, cela permettait de savoir si je saturais, si je ne mettais pas assez de noir ou si la dynamique était trop faible. Ce menu m'a beaucoup aidé pour les réglages de la caméra.

Pour le Soleil en H alpha, tout se joue donc avec les trois menus à savoir l'exposition, le gamma, la luminosité. Tout ceci reste à affiner et il faut voir aussi ce que donne le contraste par des essais complémentaires.

Pour les protubérances, cela sature beaucoup ...cela ne va pas être évident...mais j'attends une protubérance digne de ce nom pour faire des essais.

Mais le gros plus est ce champ ......... 6 images au foyer me suffisent pour la mosaique et les pixels à 4.65 ne me pénalisent pas trop au niveau de la résolution.

J'ai travaillé sans souci à la Barlow X2 et X3 pour l'imagerie.

Toutes les manipulations en imagerie seront détaillées sur le post de l'image de la tache.

Amicalement à tous.

Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 16:43

Bonjour à tous,

Juste un petit mot pour expliciter ce long silence.

J'ai bien maintenant la tête binoculaire Baader Mark V avec la nouvelle gamme d'oculaires que je me suis refait.

Vendredi dernier, Jean-Marc m'apportait ma Skynyx 2.1 Monochrome qui après installation des drivers, frameWork 2.0 et de Lucam Recorder ( http://www.astrofactum.de/Astrofactum/LucamRecorder/index.htm) pour la capture, me semble plus que prometteuse !!!!

Merci à Heiko - créateur de Lucam Recorder - pour la rapidité de ses réponses.

Mais voila maintenant il faut du beau temps le week end en matinée pour tester sur le Soleil et en ce moment , pas cela la météorologie !! Je ne parle même pas des soirées....

L'astronomie est école de patience, patientons donc ! Et je vous tiens au courant !

Amicalement à tous.

Repost 0
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 22:30

Bonjour à tous,

Un mois de novembre avec des pics de "chaleur ".
Le mois a débuté avec une période de saison froide pendant 11 jours avant d'avoir un petit pic de chaleur pendant 5 jours pour revenir ensuite aux normes plus de saison. Mais du 23 au 28 novembre, deuxième vague de "chaleur".
A noter une valeur aberrante le 27 novembre à 1h20 avec une température de 53 ° malgré un changement de piles effectué trois jours avant :(

Les deux journées du 19 et 20 novembre ont donné la moitié de la pluviométrie du mois...

Du 1er novembre 2006 au 30 novembre 2006 *Observations de la station météo ws3600 à
Noisy le Grand.

Station météo NON aux normes METEO FRANCE.
Pas de mesure :  5 minutes.
Ces mesures contenteront " l'homme du monde " mais pas nos amis
météorologistes purs et durs :)

Température moyenne maximale :   13.5 °C
Température moyenne minimale :    6,7 °C
Température moyenne mensuelle :  10,1 °C / moyenne mensuelle sur l'ensemble
des mesures : 9,7 ° C

Pluviométrie : 67.3 mm.

Pression relative maximale le 30 novembre   :  1035,5 hPa
Pression relative minimale le 23 novembre :   990,8 hPa


Quelques observations pour le mois de novembre 2006

Température maximale >= à 15°C et < à 20°C : 12 jours !!!!
Température maximale >= à 10°C et < à 15°C : 13 jours.
Température maximale >= à 5°C  et < à 10°C :  5 jours


Température maximale la plus basse :  6,0 °C
le 7 novembre 2006 à 2h20.
Température maximale la plus élevée :  18,8 °C
le 25 novembre 2006 à 9h30.


Température minimale la plus haute :  13,4 °C
le 14 novembre 2006 à 0h00.
Température la plus basse du mois :  0,9 °C
le 5 novembre 2006 à 8h10.


Précipitations mensuelles octobre 2006 : 67,3 mm

Nombre de jours en pluie > ou = à 1 mm : 6 jour.
Nombre de jours en pluie > ou = à 10 mm : 3 jours
En 24h le 20 novembre 2006 : 20,7 mm relevé ( lu sur la station ) mesures 20,0 mm .
En 1h  le 20 novembre 2006 entre 15h20 et 16h20 : 8,8 mm relevé ( 8,5 mesures pas de 5 minutes )

Humidité absolue du mois :

Minimale le 1 novembre 2006 avec 49 %.
Maximale le 30 novembre 2006 avec 92 %.

Rafales de vent en ville :
vitesse maximale enregistrée le 25 novembre 2006 à 3h00 avec 29,1 km par heure
direction SSO.


Amicalement à tous.

Repost 0
Published by Jean-Louis Badin - dans station météo ws3600
commenter cet article