Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Bonjour à tous,

Over-blog a fait des siennes donc je n'ai plus mon ancienne page de présentation.

On va donc en profiter pour la réactualiser et la refaire de façon plus concise.

Né en 1970, j'ai la chance d'assouvir ma passion à savoir l'astronomie. Sur ce blog seront présentés mes travaux et mes observations. Le fait de voir l'infiniment grand ne m'empêche pas d'observer le monde du petit lors de mes sorties naturalistes et avec l'aide de ma loupe binoculaire.

Quand  l'hiver maussade est là, le kit de robotique Lego Mindstorms NXT permet de patienter en construisant et en programmant.

J'ai de la chance d'être aidé dans tous ces domaines par mon épouse Marjorie que ce soit retouche d'images sous Photoshop, prises de photos naturalistes et débug des robots !! Ma fille et mon fils mettent aussi à leur niveau la main à la pâte :)

Je n'oublie pas aussi tous mes amis qui m'ont aidé, m'aident et m'aideront dans ces divers domaines. Je les en remercie tous.

Merci aussi aux fidèles abonnés de mes articles, la rubrique newsletter à gauche est là pour cela pour les nouveaux.

Le BLOG est organisé par catégories :

- Images et comptes rendus d'observation astronomiques : les archives et les images de mes observations astronomiques

- Dernières images : mes productions de l'année en astronomie.

- Sous la loupe binoculaire : mes images faites avec ma loupe et les comptes rendus de sortie naturalistes.

- Tutoriaux et informations : plus de 90 tutoriaux, informations sur l'astronomie, son imagerie. Utiliser à profit l'outil recherche de ce blog pour trouver votre bonheur.

- Etoiles doubles : tout sur les étoiles doubles et leurs mesures.

- Mindstorms NXT - Robotique : tout sur la robotique ludique dédié au LEGO Mindstorms NXT.

- Station météo ws3600 : mes relevés de station météo mensuels à Noisy le Grand et quelques astuces sur cette station (catégorie close suite à station météo HS)

- Divers : et bien divers mais une mise au point importante pour une prise de contact.

Amicalement.

Recherche

Archives

22 août 2005 1 22 /08 /août /2005 00:00

Bonjour à tous,

Tout d'abord un grand merci à Claude qui m'a traduit un article que Jacques-André m'a donné de l'Astronomy ( Janvier 2003) sur les doubles.

Cet article abordera en douceur des notions essentielles pour l'observation des doubles.

Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement et les liens des collègues peuvent vous aider aussi.

Bonne lecture à tous et à bientôt.

Où que vous regardiez dans un ciel clair nocturne, la plupart des étoiles
que vous voyez ne sont pas des lumières cosmiques solitaires comme
elles semblent l'être. Les télescopes révèlent ce que l'oeil ne peut voir.
Plus de la moitié des étoiles de la Voie Lactée sont des paires très
serrées appelées binaires.

Quelques binaires sont des artéfacts. Ces " doubles optiques " sont des
coïncidences car elles sont éloignées de plusieurs années-lumière mais
comme elle sont sur la même ligne de vue, elles apparaissent proches
les unes des autres. Le vraies binaires ( appelées aussi étoiles doubles
physiques ) orbitent autour d'un même centre de masse et sont liées par
leur gravité.

Lorsqu'on observe ces paires stellaires, parfois la plus faible des deux,
la "secondaire " ( ou étoile B ) est beaucoup moins brillante que l'autre,
la " primaire " ( étoile A ) rendant ainsi son observation difficile. Si, par
ailleurs, les étoiles sont comparables en luminosité et sont assez
éloignées l'une de l'autre, un observateur peut voir les deux étoiles
distinctement. Ces systèmes qui peuvent être résolus en tant qu'étoiles
individuelles sont appelés binaires visuels.

Les binaires et autres étoiles multiples sont importantes en
astrophysique car tout ce que nous connaissons au sujet des masses
stellaires provient de l'observation et de la mesure des orbites de
binaires. Un grand nombre de binaires sont à la portée des étudiants et
des observateurs amateurs.

Quelques observateurs ont des difficultés à discerner la couleur des
étoiles individuelles. Cependant la couleur des binaires est fréquemment
évidente à cause du contraste entre les deux composantes. Beaucoup
d'observateurs novices sont surpris de voir ces couleurs car elles sont
invisibles à l'oeil nu à cause du manque de lumière reçue par l'oeil.
Pour les observateurs expérimentés, la couleur révèle les caractéristiques
de l'étoile.

A quoi ressemblerait le ciel vu d'une planète orbitant dans un tel système ?
Nous savons maintenant que des planètes


PAGE 2


existent et se forment dans
des systèmes binaires; la première de ces planètes a été découverte en
1999 par David Bennett et Sun Hong Rhie. Le plus intéressant pour des
observateurs occasionnels d'étoiles binaires est de contribuer à notre
compréhension de l'univers et de s'émerveiller de ce qui pourrait se
trouver là, encore invisible.
Les étoiles de la liste ci-jointe sont d'excellentes cibles pour un télescope.
Le " Norton Star Atlas " et d'autres publications listent plus d'étoiles
binaires mais beaucoup sont trop faibles ou trop proches l'une de l'autre
pour être résolues clairement. Seuls, les meilleurs systèmes binaires
sont répertoriés ici ; cela voulant dire clairement résolus bien que n'étant
pas trop largement séparés. Ces systèmes peuvent être très colorés,
avoir un compagnon très faible ou visuellement intéressants.

Toutes les coordonnées sont données en époque 2000 pour la position
des étoiles primaires. Ainsi les coordonnées Va et Vb sont les
magnitudes visuelles des étoiles A et B respectivement. Le type spectral
de l'étoile est indiqué après sa magnitude. Brièvement, le type spectral
de l'étoile est sa couleur qui dépend de sa température. Les étoiles les
plus chaudes du type O et B sont bleues; les étoiles A sont blanches
les étoiles F sont blanc/jaune; les étoiles G ( comme le Soleil ) sont
jaunes; les étoiles K sont orange et les étoile M ( les plus froides ) sont
rouges.

L' oeil ne perçoit pas la couleur à cause de la faible illumination des
objets. Toutefois, une étoile brillante vue à l'aide d'un gros télescope
délivre suffisamment de lumière pour percevoir la couleur bien que
la perception de la couleur dépende grandement du contraste.
Beaucoup d' étoiles binaires apparaissent vertes à cause du contraste
généré par une étoile bleue avec un compagnon rouge. Parfois, ces
effets sont imprévisibles et peuvent varier d'un observateur à l'autre.

Après la magnitude et le type spectral, la liste indique l'angle de
séparation des étoiles en époque 2000. Les angles indiqués P.A. sont
donnés en degrés. Le P.A. est l'angle mesuré à partir du Nord de
l'étoile A vers l'étoile B de 0 à 360° dans la direction de l'Est ( sens
inverse des aiguille d'une montre : note du traducteur ). En d'autres
termes, si l'étoile B est exactement au Nord de l'étoile A, le P.A. est
de 0°. Si l'étoile B est exactement à l'Est de l'étoile A, le P.A. = 90°.

La séparation des étoiles est exprimée en arcsecondes. Les doubles
visuelles sont utiles pour contrôler le seeing ou l'effet de la turbulence
atmosphérique. Avec 1.0 arcseconde de seeing ou mieux qui est la
caractéristique d'une superbe condition d'observation, on peut
résoudre des écarts de 1.0 arcseconde entre 2 étoiles. Avec un seeing
de 3.0" à 4.0" qui est typique d'un observatoire d'amateur, on peut
résoudre des étoiles distantes de 3.0" à 4.0" ( ça me semble normal :
note du traducteur ).


PAGE 3

Les séparations sont aussi données en unités astronomiques ou AU
Ces distances ont été calculées par l'auteur en utilisant la distance des
étoiles par rapport à la Terre. Ce sont des distances minimum car ce
sont des distances vues par projection - souvent, nous ne connaissons
pas la géométrie d'un système en 3 dimensions - mais c'est intéressant
pour l'imagination. Pour mémoire, la distance moyenne entre le Soleil et
Pluton est d'environ 40 AU, la distance moyenne Soleil-Terre est de 1 AU
et la distance moyenne Soleil-Jupiter est de 5.2 AU. ( 63 270 AU = 1
année-lumière ).

P est la période orbitale, en années, du système. Avec le temps, certaines
étoiles se déplacent notablement l'une par rapport à l'autre et les
observateurs amateurs sont d'un grand secours en effectuant les mesures,
les enregistrements et l'écriture des rapports sur ces changements.
Les observateurs à l'oculaire utilisent un instrument spécial appelé
micromètre à fil pour mesurer la position relative des étoiles. Les
possesseurs de CCD peuvent utiliser le shareware de Herbert Raab
pour PC appelé ASTROMETRICA. Un excellent moyen de faire un rapport
de vos observations sont LE DOUBLE STAR OBSERVER, un journal dédié
aux observateurs amateurs et professionnels, et le WEBB SOCIETY
DOUBLE STAR SECTION ( voir le chapitre " Resources " ).

" Fixed " veut dire qu'aucun mouvement orbital n'a été vu. De tels systèmes,
s'il sont liés, ont souvent des périodes de plusieurs siècles. Les paires avec
le signe " c.p.m. " ( common proper motion ) voulant dire déplacement
commun propre ne montrent aucun déplacement orbital évident mais elles
se déplacent ensemble à travers la Galaxie, et sont ainsi probablement liées.


PAGE 4

Les distances sont données en années-lumière et non en parsecs. Les
astronomes amateurs ainsi que le public préfèrent souvent ce genre de
mesures car ils peuvent mieux apprécier que la lumière issue d'une
étoile située à 400 années-lumière est vieille de 400 années. Si vos
interlocuteurs ne savent pas cela, dites le leur, ils en seront souvent
fascinés. Toutes les distances données dans la liste sont des parallaxes
trigonométriques, la plupart mesurées à partir du satellite Hipparcos de
l'Agence Européenne de l'Espace.

La sélection de cette liste est subjectif. La liste favorise les systèmes
colorés, les systèmes multiples, ceux ayant des paires aisément résolvable
mais pas trop éloignées et des paires composées d'une étoile très
brillante et d'un compagnon plus faible.

La plupart sont des binaires mais après une analyse attentive on voit
que beaucoup possèdent d'autres étoiles membres du groupe. Il y a aussi
quelques doubles optiques dans la liste. Les étoiles doubles visuelles
( sans l'aide d'un instrument : note du traducteur ) sont sans doute
sous-représentées certainement parce qu'elles sont rarement observées
à l'aide d'un télescope. En plus de Mizar et Alcor d'autres paires existent
comme Alpha Capricorne, Epsilon de la Lyre ( pour les observateurs ayant
une excellente vue ) et mu du Scorpion ( non listée ici ).

Lorsque vous aurez terminé l'observation des étoiles de cette liste, je
suggère d'essayer la liste de la Ligue Astronomique " Les 100 plus
belles doubles et multiples du Ciel ". ( cf mon autre post là dessus ).

Les étoiles doubles peuvent créer des surprises et aussi de grands
plaisirs quand on les voit au travers d'un oculaire. Même des paires
qui sont simplement blanches souvent génèrent des " Houahhh !!! "
d'émerveillement. Beaucoup d'étoiles n'ont pas été incluses dans cette
liste mais celles qui sont indiquées vous inoculerons le " virus des
binaires ".

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis Badin - dans Etoiles doubles
commenter cet article

commentaires