Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Bonjour à tous,

Over-blog a fait des siennes donc je n'ai plus mon ancienne page de présentation.

On va donc en profiter pour la réactualiser et la refaire de façon plus concise.

Né en 1970, j'ai la chance d'assouvir ma passion à savoir l'astronomie. Sur ce blog seront présentés mes travaux et mes observations. Le fait de voir l'infiniment grand ne m'empêche pas d'observer le monde du petit lors de mes sorties naturalistes et avec l'aide de ma loupe binoculaire.

Quand  l'hiver maussade est là, le kit de robotique Lego Mindstorms NXT permet de patienter en construisant et en programmant.

J'ai de la chance d'être aidé dans tous ces domaines par mon épouse Marjorie que ce soit retouche d'images sous Photoshop, prises de photos naturalistes et débug des robots !! Ma fille et mon fils mettent aussi à leur niveau la main à la pâte :)

Je n'oublie pas aussi tous mes amis qui m'ont aidé, m'aident et m'aideront dans ces divers domaines. Je les en remercie tous.

Merci aussi aux fidèles abonnés de mes articles, la rubrique newsletter à gauche est là pour cela pour les nouveaux.

Le BLOG est organisé par catégories :

- Images et comptes rendus d'observation astronomiques : les archives et les images de mes observations astronomiques

- Dernières images : mes productions de l'année en astronomie.

- Sous la loupe binoculaire : mes images faites avec ma loupe et les comptes rendus de sortie naturalistes.

- Tutoriaux et informations : plus de 90 tutoriaux, informations sur l'astronomie, son imagerie. Utiliser à profit l'outil recherche de ce blog pour trouver votre bonheur.

- Etoiles doubles : tout sur les étoiles doubles et leurs mesures.

- Mindstorms NXT - Robotique : tout sur la robotique ludique dédié au LEGO Mindstorms NXT.

- Station météo ws3600 : mes relevés de station météo mensuels à Noisy le Grand et quelques astuces sur cette station (catégorie close suite à station météo HS)

- Divers : et bien divers mais une mise au point importante pour une prise de contact.

Amicalement.

Recherche

Archives

10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 19:35

Bonjour à tous,

Ah, les nuages sont enfin partis. Le ciel reste bien voilé ( la Lune " boit") mais ce soir guère gênant, on va se consacrer à la Lune. Cela fait un bon de temps que je ne l'aie pas observé en visuel.

Mes guides de travaux seront l'Atlas virtuel de la Lune ( www.astrosurf.com/avl )  et l'Atlas Photographique de Jérôme Grenier disponible sur son site dont le lien figure sur la page d'accueil de ce blog.

J'ai utilisé l'Atlas de Ruckl aux Editions Grund. C'est un ouvrage indispensable pour une promenade sélène.

Je n'ai point utilisé le livre Découvrir la Lune qui pour cette lunaison ( 13 jour ) était trop succinct à mon goût mais il reste un excellent livre à tous les niveaux et pour tous les niveaux.

Dans l'appartement, il fait 21°C, dehors il fait 11° et hop je sors le matériel à 19h45 pour la mise en température.

Le matériel est toujours le même à savoir Nexstar 8 non i ( 203 mm de diamètre au niveau ouverture pour 2000 mm de focale ) couplé à un renvoi coudé et mes deux oculaires de travaux. J'ai utilisé pour le repérage le 26 mm Célestron Plossl avec un filtre neutre lunaire pour éviter l'éblouissement ( et oui à 13 jours, cela crache bien là haut au niveau lumière) et l'oculaire de travail a été le LV 6 Vixen Lanthanum qui me procure de grandes satisfactions pour son excellent rapport qualité prix.

A 20h45 HL, on peut ouvrir les hostilités tranquillement. Je décide de me cantonner aux objets de formation exceptionnelle de l'Atlas Virtuel de la Lune ( niv 1 accessibles au 150 mm). J'utilise ici l'onglet terminateur.

Je constate un bug de cette version 2.1a à savoir des objets visibles seulement avec un télescope de 300 mm disponibles dans cette liste..... Il faut donc bien aller dans l'onglet Informations et dedans la partie observations pour savoir avec quel instrument il est visible.

On commence par DOMES MARIUS avec une turbulence faible ( IV) mais qui se dégradera au fur et à mesure de la soirée.

Bon, pas évident au départ de les repérer ces domes à l'OUEST de Marius. Je m'aide de Rukl et surtout des images prises par Jérôme pour m'aider pour le repérage.
Ah, ça y est, après une mise au point aux petits oignons, je distingue très nettement 8 domes d'une taille de l'ordre de la dizaine de kilomètres alignés grosso modo Nord, Sud. Une vision moins classique de la Lune, on a plus l'habitude des cratères et rainures. Une fois repéré, on ne  peut plus les rater mais cela demande une mise au point fine.


Je passe ensuite à REINER GAMMA, une zone qui ne m'avait jamais attiré ni remarqué !
Elle est évidente par contre et n'a posé aucun souci de repérage même avec le 26 mm, ses dimensions sont de 40*30 kilomètres. Il s'agit d'une zone très claire en forme de cerf-volant très caractéristique mais qui correspondrait à un dispositif d'albédo et non un dispositif topographique.

Je passe ensuite à MONS RUMKER qui est un vaste plateau tourmenté d'environ 70*70 kilomètres
Aucune difficulté pour le repérer au 26 mm. Il a une forme allongée comme une pomme de terre dont l'extrémité ouest se termine en pointe. Au niveau de la partie est, quatre domes sont bien visibles et sont superbes. La partie de Mons Rumker proche du terminateur est à l'ombre et accentue le relief qui semble bien escarpé.

On se promène ensuite à MONTES AGRICOLA d'une longueur de 160 kilomètres pour 10 de large orientée NE-SO.
C'est une belle chaîne de montagnes mais je pense que la lunaison n'était pas adaptée au mieux car la partie ouest n'a pas été très évidente à voir. La partie plus à l'est est plus imposante et m'a permis de repérer cette chaîne. Pour prendre une image plus triviale, on dirait un spermatozoïde à savoir la tête pour la partie est et le flagelle ( car partie fine) pour la partie ouest.

J'ai profité de la proximité pour observer le bel ensemble classique d'ARISTARCHUS/HERODOTUS et VALLIS SCHROTERI, toujours aussi SUPERBE. Le cratère toujours très brillant d'Aristarchus avec son pendant beaucoup plus sombre d'Hérodotus avec cette magnifique rainure de 160 kilomètres qui se dirige vers le Nord avant d'obliquer vers l'Ouest débutant par le célèbre craterlet allongé " La Tête de Cobra" sont très esthétiques.

Je passe ensuite à PHOCYLIDES de 114 kilomètres de diamètres. Schickard m'a aidé pour le repérage. Phocylides forme une " Tête de Mickey " avec comme oreilles lui et WARGENTIN ( 85 kilomètres) et pour la tête NASMYTH ( 78 kilomètres ).
Ce sont des formations bien circulaires, je distingue un cratère au Nord ( Phocylides N) dans l'arène au pied du rempart plongé dans l'ombre. Je vois aussi un autre cratère au niveau du rempart ( Phocylides F) Les remparts de cet ensemble de trois cratères sont de toute beauté malgré la turbulence qui arrive rendant l'observation plus difficile.
J'observe aussi Nasmyth D au niveau de son rempart. Au niveau de Wargentin serpentent de nombreuses lignes de crêtes ressemblant à des dorsales.


On remonte tout schuss vers le Nord et le cratère PYTHAGORAS ( 129 kilomètres de diamètre ) l'un des plus bels objets de la soirée. Sa position juste sur le terminateur doit y faire beaucoup.Le fond du cratère est complètement dans l'ombre et le pic central extrêmement brillant est visible au milieu de cette zone sombre. Le rempart extérieur ( ouest ) est complètement illuminé par le Soleil et les alentours de ce cratère sont superbes et très riches de détails. Pas évident de décrire !

J'ai toujours constaté un défaut dans la raquette du Nexstar dans les déplacements en azimut ( la touche droite en vitesse 4 m'induit un décalage de 30 secondes d'arc, le temps que le déplacement s'arrête dès que je lâche la touche et l'anti-backslash est bien réglé ...).
En vitesse 5, le défaut est présent mais atténué. Je vais recontacter le Telescope pour que l'on torde ensemble le coup à ce problème.

Je bascule ensuite sur RIMA SIRSALIS, la plus longue rainure lunaire ( 300 kilomètres !) orientée SO-NE. Elle débute par le craterlet de 7 kilomètres Sirsalis K, passe à coté de Sirsalis ( 41 kilomètres) et Sirsalis A, continue entre Sirsalis F et J et se termine pour moi à Cruger A et C. Très curieuse rainure qui passe au milieu de montagnes et de reliefs !
Le terminateur non loin accentue son contraste et celui de la zone environnante, c'est SUPERBE, égalité avec Pythagoras !

On redescend vers le Nord, direction SCHICKARD, beau cratère de 227 kilomètres de diamètre.
Le fond grisâtre voit Schickard B au Nord Est, Schickard A au Sud. Au Sud-Ouest, on distingue Schickard C avec de nombreux craterlets ( y compris S,D, W, M, L)
Sur les magnifiques versants, je vois Schickard E ( 32 kilomètres) au Sud et en dessous F et Wargentin A au SO sans oublier Lehmann au Nord.

J'ai fini le niveau 1 au niveau des objets remarquables. Je bascule en webcam pour voir ce que cela donne. La turbulence est nettement visible au foyer du 200 mm, je n'insiste pas.

Je rebascule en visuel mais la turbulence commence à être de plus en plus importante. Au 6 mm, cela devient limite.

Je regarde SIRSALIS, cratère circulaire qui chevauche SIRSALIS A de même dimension. Sirsalis est le plus à l'ouest. Sirsalis A est plongé dans le noir, seule le rempart ouest est visible sous forme de liseré bien lumineux, plus épais sur la partie nord de ce liseré. Sirsalis est complètement éclairé sauf la partie est complètement dans l'ombre. Une alternance de contraste très esthétique.

Je termine en me baladant le long du terminateur nord/sud sans identification, juste pour la beauté du spectacle, profitant des dernières trouées dans la turbulence.

Je teste Rima Marius mais non repéré, je pense que la lunaison n'est pas bonne pour la voir.

Le ciel est maintenant TRES voilé, je ne vois qu'Arcturus, Jupiter et la Lune de mon balcon !

Il est 22h45. Une petite séance d'une heure comme je les aime.

Amicalement à tous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires